EDITORIAL – Evangéliques en Suisse, place aux jeunes, objectif 30% d’évangéliques !

evangelique-monde-verticalSAO PAULO / MONTREUXComme Suisse résidant 10 à 11 mois par an au Brésil, et environ 1 mois en Suisse, j’arrive à avoir une bonne vision de la situation brésilienne et suisse. Les 2 pays sont différents par rapport au nombre d’évangéliques, en Suisse on parle de 3 à 4% de la population et au Brésil facilement de plus de 30%, en tout cas chez les jeunes. Les mouvements évangéliques sont très puissants et “contaminent” actuellement presque la moitié de la jeunesse du plus grand pays d’Amérique latine et le 5ème au monde. Quand un jeune est ou devient évangélique (au fond de son coeur), il s’éloigne naturellement des drogues, de la violence et de la promiscuité.  

Puissance évangélique chez les jeunes

jeunes-evangeliquesLe samedi 20 juin 2015 j’étais à un culte, comme visiteur (je ne suis pas membre), de l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu au Temple de Salomon de Sao Paulo, il y avait plus de 10’000 (oui vous lisez bien) jeunes dans la salle, âgés entre 13 et 20 ans environ. Le Temple était tellement plein que les premiers jeunes sont arrivés à 16h00 pour un culte à 18h00 et sont restés pendant toute cette période d’attente dans un silence total, lisant notamment la Bible et priant. Le pasteur, appelé dans ce mouvement évangélique évêque (bispo en portugais), faisant l’office a expliqué que l’avenir de cette église passait par cette jeunesse avec des valeurs et surtout par une vision claire pour eux. L’objectif pour tous ces jeunes individus étant d’être honnête, de ne pas mentir, de ne pas rentrer dans la prostitution, la drogue, etc.

Photo du temple de Salomon

temple-salomon-juin-2015-bis

Oh qu’ils sont nombreux les défis pour un jeune suisse ou brésilien en 2015, un monde toujours plus sécularisé qui a oublié Dieu, rempli de pornographie, de violence (surtout au Brésil avec environ 50’000 homicides par an), un nombre élevé de divorce, de mensonges, de crise économique, de jeux vidéos souvent sans trop d’intérêt, d’alcool, de casino, etc.

Mais des millions de jeunes Brésiliens n’ont pas oublié le Seigneur et luttent pour un pays et un monde meilleur. Loin des drogues et d’autres vices liés au sexe hors du mariage.

Intérieur du Temple de Salomon (photo d’une émission TV, car interdiction de photographier dans le Temple)

temple-salomon-bresil-interieur

Discothèque sans alcool

Une autre grande église évangélique brésilienne, Sara Nossa Terra, revendiquant plus d’1 million de membres au Brésil organise assez régulièrement des soirées disco pour les jeunes, sans alcool et sans drague vulgaire comme c’est en général le cas dans le très machiste Brésil. C’est une bonne alternative donnée aux jeunes. Un moyen aussi de rencontrer leur futur conjoint.


Et la Suisse ?


Ce que je trouve dommage en Suisse, sauf peut-être ICF et d’autres grandes églises évangéliques, est que ces églises ont parfois un peu tendance à oublier les jeunes. Alors que ce sont eux l’avenir de la Suisse, d’une Suisse travailleuse, honnête et avec des valeurs, selon le pur calvinisme qui a fait le succès de la Suisse. Ce sont sur les jeunes que toutes les églises évangéliques doivent fortement investir maintenant (en 2015), y compris dans l’évangélisation que cela soit sur Facebook, Internet (un site comme celui-ci), à la télévision (il faut augmenter massivement le nombre de programmes évangéliques), à la radio, etc. Organiser des événements d’évangélisation, etc. Car à ce que je sache, la Suisse est un pays entièrement libre qui permet une évangélisation totale, nous ne sommes pas la Corée du Nord.

Marketing religieux

Comme entrepreneur dans les médias et diplômé MBA, je n’ai pas honte d’utiliser le terme de marketing religieux, l’église catholique le fait avec le Pape Français, à nous de le faire également et le mieux possible, surtout le plus rapidement possible pour augmenter le nombre d’évangéliques en Suisse.
L’important est de rendre les mouvements évangéliques cool, montrer aux jeunes qu’une vie avec beaucoup de divorce, de violence, de suicide, de mensonge, de prostitution, de dépression, de pornographie ne rendra pas forcément heureux, même pas du tout. Le bonheur est dans le respect des valeurs et le rencontre totale avec le Christ.

Objectif 30% d’évangéliques chez les jeunes en Suisse en 2025

La Suisse ne peut pas avoir seulement 3 ou 4% d’évangéliques, elle doit comme le Brésil viser au moins 30% de jeunes évangéliques en 2025. D’ici là, le Brésil aura déjà plus de 50% d’évangéliques, on risque de toujours avoir du retard. Avis à tous mes amis en Christ, n’oublions pas les jeunes, battons-nous pour eux, pour l’avenir de la Suisse.

Finalement la Suisse est un pays de tradition calviniste, qui a donné naissance aux mouvements évangéliques mondiaux (ce n’est pas Luther mais bien Calvin), pourquoi nous nous faisons dépasser par nos amis brésiliens ? Pourquoi Sao Paulo a bien plus d’évangéliques (en proportion) que Genève ? A nous de changer cet état de fait et de rattraper un peu notre retard.

Ce message vous a plu ?

Si vous êtes évangélique, n’abandonnez jamais Dieu, rendez-vous au moins 1 fois par semaine à l’église et lisez le plus souvent possible la Bible. Si vous n’êtes pas évangélique et vous aimeriez le devenir, rien de plus simple. Trouvez une église évangélique dans votre ville ou village, faites éventuellement une recherche Google, il existe en Suisse romande des centaines d’églises de tendance évangélique.

Par Xavier Gruffat. Le 21 juin 2015.

 

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 21.06.2015.

Pages les plus lues