Référendum (votations en Suisse)

Réflexions sur le référendum 


Le référendum, appelé votation en Suisse, est un procédé de démocratie semi-directe ou directe (terme souvent utilisé en Suisse, par opposition à la démocratie indirecte). Depuis 1948 les Suisses ont déjà été amenés à voter à plus de 500 référendums ou votations populaires.


En France, le référendum a été utilisé après la Révolution Française, dans les années 1790.

Eloges ou bénéfices du référendum

  • Le peuple participe et s’intéresse plus à la politique, car il est parti prenante.
  • Les tensions politiques entre les politiciens et le peuple peuvent être mieux maîtrisées, car le peuple est souverain (lire aussi sous Critiques ci-dessous)
  • Le pouvoir est mieux partagé (partis politiques, médias, peuple)

Critiques du référendum

  • La journaliste française Hélène Pilichowski relevait dans l’émission de débat “C dans l’air” de France 5 du 10 octobre 2016 que le risque du référendum était qu’avec ce procédé le résultat était souvent considéré comme souverain. Autrement dit, le peuple ne peut pas se tromper et la décision devient presque de droit divin. Alors qu’une décision prise par un gouvernement (exécutif par exemple) peut plus facilement être remis en question et changé au besoin.
    Le “Brexit” (sortie du Royaume-Unie de l’Union Européenne) en 2016, décision prise par un référendum, illustre justement ce risque pour les personnes critiques à cette méthode démocratique.
  • Pour certains, le taux de participation au référendum est souvent très bas, moins de 50% comme c’est souvent le cas en Suisse.
  • Le référendum est parfois considéré comme une méthode populiste, qui s’oppose aux élites politiques.
  • Adolf Hitler a utilisé 4 fois le référendum à son arrivée au pouvoir en Allemagne.
  • Le référendum est une arme de la démagogie.
  • Un problème possible (analyse de Romanvie.ch) est que le référendum ne s’intéresse peu aux personnes à la marge. Par exemple les drogués ou même les avortons. Par exemple la lutte contre le trafic de drogue dur (qui doit concerner maximum 3% de la population entre les consommateurs et traffiquants) intéresse peu le peuple plutôt centré sur les “problèmes de la classe moyenne” comme le chômage ou le pouvoir d’achat.

Pays ou états qui pratiquent régulièrement le référendum

  • Suisse
  • Californie (état des Etats-Unis)

Pays ou états (régions) qui pratiquent parfois un référendum

  • Colombie (ex. en 2016 pour un accord sur la paix)
  • Brésil (votation sur la circulation des armes). Remarque: ce pays pratique très rarement le référendum
  • Hongrie
  • France (référendum assez rare, peut-être chaque 10 ou 20 ans)
  • Royaume-Uni (Brexit par exemple en 2016)
  • Italie
  • Hongrie
  • etc.

Analyse de Romanvie.ch sur le référendum 
– Deux régions parmi les plus riches du monde, la Suisse et la Californie, utilisent très souvent cette méthode politique. Peut-être une preuve possible de cause à effet. On émet toutefois des critiques justement sur l’incapacité à résoudre certains problèmes comme le trafic de drogue ou de poser un vrai débat honnête sur l’avortement.

Sources: Emission de TV “C dans l’air” du 10 octobre 2016, The Wall Street Journal

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 14.02.2017.