EDITORIAL – Bolsonaro et la manipulation médiatique suisse de Tamedia – propagande

BERNE Le vendredi 27 décembre 2019 est paru en allemand dans les journaux suisses alémaniques de Tamedia comme le Bund à Berne ou Tages Anzeiger à Zurich un article très à charge contre Jair Bolsonaro, actuel président du Brésil, pour résumer sa première année de présidence. Ce pays de 212 millions d’habitants et véritable géant mondial a choisi fin 2018 démocratiquement son président, à la majorité du peuple (à la différence de Donald Trump). Le journaliste de Tamedia ou free-lance qui signe cet article ne rend pas service aux lecteurs suisses. Cela resemble plus à un article à charge dans le journal de gauche Folha de S.Paulo plutôt qu’un travail bien documenté.

La crème du journalisme

Même le très reconnu magazine anglais The Economist, pourtant libéral et pas conservateur, reconnaît à Bolsonaro un certain bon travail effectué en 2019 en ayant passé sa réforme des retraites (reforma da previdencia), à la différence de la France qui peine sur ce sujet et ses grèves sans fin.

Tamedia fait donc plus de la propagande que du journalisme de qualité, bref on est loin de l’excellent niveau de The Economist, l’élite du journalisme globalisé. Rappelons aussi que la Suisse romande a passablement besoin du Brésil pour sa prospérité, avec notamment Nestlé qui fait un grand chiffre d’affaires dans ce pays et s’approvisionne en café notamment.


Pour être bien informé, je vous conseille d’apprendre l’anglais et lire les grands médias anglo-saxons de qualité (The Economist, The Wall Street Journal, The New York Times). En Suisse, nous n’avons plus aucun grand média, même NZZ devient un journal progressiste – libéral sans trop d’intérêt, une vague copie de Tages-Anzeiger ou du Temps.


Le 4 janvier 2020. Par Xavier Gruffat.

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 04.01.2020.