EDITORIAL – Caricatures, presque toujours dans un sens (anti-droite)

MONTREUX – Quand j’entends que les caricatures sont un signe de liberté d’expression, je ne peux que dire : “Oui, mais”. La plupart des caricatures publiées par les journaux sont anti-conservateurs ou anti-droite. Imaginez une caricature dans Le Temps ou dans The New York Times contre l’avortement (IVG), comme celle réalisée par Romanvie.ch ci-dessous. Cela n’arrivera probablement jamais. Par contre des caricatures contre l’église catholique ou évangélique justement par rapport à l’avortement, vous en trouverez à la pelle. Bref, les caricatures semblent aller presque dans un seul sens, une liberté d’expression à angle bien variable. Il est évident que les rédacteurs en chef de ces journaux orientent leurs choix idéologiques, ce n’est donc pas de la liberté d’expression pure au sens noble du terme.


Le 14 juin 2019. Par Xavier Gruffat (fondateur de Romanvie.ch)

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 14.06.2019.