Publicité

EDITORIAL – La gauche et la droite vont laisser la place respectivement au progressisme et au conservatisme

BERNE Il devient de plus en plus dur de parler du concept de gauche droite en politique. A l’époque la gauche était surtout connue pour la défense des classes populaires ou ouvrières, actuellement elle semble plus s’intéresser à la défense de certaines minorités (ex. LGBT), et la droite défendait surtout le patronat et différentes institutions (ex. armée. églises). Par conséquent la gauche qui accepte toujours plus le capitalisme ou l’économie de marché choisit des thèmes dits progressistes pour essayer d’attirer des votes, on peut dire qu’elle a plus ou moins abandonné son combat pour les classes populaires (même si des différences entre pays existent). A l’inverse la droite est un peu obligée de se positionner comme un parti conservateur, mais on peut dire que c’est aussi à cause de la gauche qui a fait un virage progressiste. La droite agit un peu en réaction, le danger est de faire exploser la droite classique comme c’est le cas aux Etats-Unis (ex. avec Trump) ou en France (pression des partis d’extrême-droite).


Futur en Suisse


En Suisse je pense que le PLR va fortement diminuer et sera de plus en plus dissout dans des partis conservateurs (ex. UDC) ou progressistes (ex. Verts, Socialistes). On devrait ainsi avoir en Suisse deux grands blocs qui s’affrontent, les conservateurs (UDC en tête) contre un blog progressiste. Un peu comme aux Etats-Unis entre les Républicains (Conservateurs) et Démocrates (Progressistes).

Le 20 mai 2022. Par Xavier Gruffat

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 20.05.2022

Publicité