EDITORIAL – L’importance de réussir sa sortie (Trump)

EDITORIAL

Pour un politicien, on pense souvent à sa campagne politique puis à ses années au pouvoir en cas d’élection. Mais avec ce qui se passe avec Donald Trump, président américain sortant, en novembre 2020 on se rend compte aussi de l’importance de la sortie. C’est trop facile pour les médias conservateurs sérieux (ex. The Wall Street Journal ou même Le Figaro en France) de “jeter le bébé avec l’eau du bain”. Oui Trump a représenté le conservatisme globalisé avec certains atouts comme une défense engagée des Chrétiens persécutés, une politique favorable au libéralisme économique, une cours suprême américaine désormais plus conservatrice que jamais ou à une régulation de l’immigration. Trump a marqué des points et a amené des éléments positifs si on est un adepte d’une politique dite néo-conservatrice. Il a dans l’ensemble honoré ce qu’il a dit dans sa campagne de 2016.

Oui mais…


Bien sûr Donald Trump n’est pas parfait, et de loin. Le fait justement qu’il s’accroche désormais au fait qu’il aurait gagné à tort l’élection (lire par exemple le New York Times de ce 27 novembre 2020) démontre un manque de maturité de sa part pour rester poli. Le puissant groupe de média conservateur News Corp (Fox News, The Wall Street Journal) a rapidement reconnu la défaite de Trump au profit de Joe Biden. La démocratie demande aussi de reconnaître sa défaite, de se montrer fair-play. Bien sûr, tout indique qu’il le fera sans être expulsé de force. Mais un peu comme un jeune footballeur qui dans la défaite met la faute sur l’arbitre, Donald Trump par son attitude “de gamin” ne sort vraiment pas grandi de la gestion de sa sortie. Pour les détracteurs de Trump, ils diront peut-être avec raison qu’ils avaient anticipé son aspect anti-démocratique et son incapacité à devenir l’homme le plus puissant du monde, en tout cas en Occident.


C’est dommage pour le monde conservateur, surtout chrétien, attaché à certaines valeurs morales et à la démocratie. Cela n’empêche pas que Trump a réalisé un travail plutôt correct pendant ces 4 dernières années, en tout cas il a mené une vraie politique de droite. On ne peut désormais qu’être un peu partagé sur le bilan de M. Trump.

Le 27 novembre 2020. Par Xavier Gruffat. Sources secondaires : The New York Times, CNN, RTS (émission Forum), The Wall Street Journal.

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 27.11.2020.