EDITORIAL – Pourquoi la Suisse romande n’a pas besoin d’un énième média libéral comme Watson.ch

MONTREUX On a appris en septembre 2020 que Watson.ch allait se développer en Suisse romande en français dès début 2021. Tant mieux pour cette société argovienne mais il faut être clair, la Suisse romande n’a pas besoin de ce énième média libéral et progressiste.

Watson.ch


Watson.ch appartient à la société de média AZ Medien dans le canton d’Argovie. Leur média gratuit, payé par la publicité, Watson.ch est un grand succès en terme d’audience en Suisse alémanique. Par exemple en août 2020, le site a compté presque 8 millions de visiteurs, avec 86,6% provenant de Suisse, selon Similarweb.com. 4,7% de leur trafic provient des réseaux sociaux comme Facebook et plus de 73% sont des visites directes. La preuve qu’en terme d’audience ce site marche bien et semble rivaliser avec Blick.ch (de Ringier) qui compte lui quand même plus de 3 fois plus de visiteurs (presque 32 millions en août 2020, selon Similarweb.com) ou 20min.ch (plus de 35 millions en août 2020, selon Similarweb.com).

Suisse romande


Le problème en Suisse romande est qu’il y a déjà plusieurs médias généralistes, on peut citer rts.ch, 20min.ch (20 Minutes), letemps.ch, tdg.ch, 24heures.ch, lematin.ch ou encore lenouvelliste.ch. Certains comme Le Nouvelliste publie beaucoup de news de l’agence de presse suisse Keystone-ATS. A voir si Watson publiera aussi beaucoup de news d’agences ou sera capable avec son équipe de 20 journalistes de produire du contenu unique et à valeur ajoutée. On peut dire probablement que Watson.ch cherchera à se positionner contre lematin.ch et 20min.ch.

Conservatisme

Si on regarde la liste des médias et sites mentionnés ci-dessus, ils appartiennent tous à des groupes de presse qu’on peut qualifier de progressiste ou libéral (SSR, Ringier, TX Group – Tamedia, AZ Media). Ce qui manque à la Suisse est un site ou média fort conservateur ou au moins libéral-conservateur, apportant une vraie alternative comme en France avec Le Figaro ou aux Etats-Unis avec le Wall Street Journal.

Bref, l’ouverture de Watson.ch en Suise romande est un peu comme si dans une ville comme Montreux vous avez que des pizzerias et une nouvelle ouvre, ok on prend note. Mais ce qu’on veut c’est un restaurant japonais ou péruvien pour poursuivre la métaphore. Romanvie.ch pourrait devenir une plateforme conservatrice, mais la route est encore bien longue.

Le 16 septembre 2020. Par Xavier Gruffat (Romanvie.ch)

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 16.09.2020.