Etats-Unis – Religion : les évangéliques se maintiennent, les catholiques chutent et les protestants s’écroulent

WASHINGTON Le Think Tank Pew Research Center publie fréquemment des sondages et analyses sur la religion aux Etats-Unis, il fait souvent office de référence. Une longue étude vient d’être publiée. On y apprend que les évangéliques sont plus ou moins le seul groupe de Chrétiens à se maintenir dans le principal pays de l’Occident. Les catholiques et protestants s’écroulent, les orthodoxes (4ème groupe du christianisme) sont eux à la base très peu nombreux dans ce pays d’environ 330 millions d’habitants pour avoir un impact significatif.

65% de Chrétiens, fort déclin


Aux Etats-Unis, 65% des adultes ou environ 167 millions d’Américains se déclaraient Chrétiens en 2018-2019, contre 77% en 2009. Autrement dit, le déclin du christianisme aux Etats-Unis est en marche. La majorité de ces adultes qui étaient chrétiens n’ont pas choisi une autre religion mais se déclarent agnostiques ou athées (les nones en anglais).

Evangéliques, ok – Catholiques plutôt ko – Protestants bien ko

Comme les évangéliques se maintiennent à environ 25% de la population adulte américaine, le déclin massif est à chercher du côté des catholiques et protestants dits historiques (ex. luthériens). Les adultes se déclarant catholiques étaient 24% en 2007 contre 20% en 2018/2019. La chute n’est peut-être pas énorme mais si la tendance continue, les catholiques risquent dans 30 ans de se trouver à environ 10% de la population américaine. Les protestants en général en incluant donc les évangéliques qui représentaient 51% de la population américaine adulte (soit au passage une légère majorité) en 2009 représente désormais seulement 43% en 2018/2019. Cela signifie que l’énorme chute provient des églises protestantes historiques, souvent des églises plus libérales que les églises évangéliques plus conservatrices en général (et qui vote plus pour le parti Républicain).

Latinos


Pour revenir aux catholiques, un chiffre intéressant est que les Hispaniques ne sont plus en majorité catholiques. Dans ce groupe, ils sont 47% à se déclarer catholique en 2018/2019 contre 57% en 2009, soit une chute de 10 points. Les hispaniques ou latinos étaient 24% à se déclarer protestants en 2009, en partie évangélique, contre 25% en 2018/2019. Autrement dit, le protestantisme et surtout les mouvements évangéliques croissent dans la forte communauté hispanique américaine.

Le Pape François, pourtant argentin avec une grande montée en puissance des évangéliques en Argentine (on parle maintenant de 20% de la population du pays d’Amérique du sud) devrait peut-être commencer à entreprendre des réformes pour ne pas voir le grand continent américain devenir toujours moins catholique.

Et le vainqueur est…

Mais au fond, le grand “vainqueur” aux Etats-Unis ne sont pas vraiment les évangéliques mais plus plutôt les athées et agnostiques (nones), la sécularisation des Etats-Unis est en marche. Parfois on dit que ce qui vient aux Etats-Unis se développe par la suite en Europe, il semble qu’ici la logique soit inversée, les Américains commencent eux aussi à copier le Vieux Continent qui donne toujours moins d’importance à la foi et à Dieu.

Le 18 octobre 2019. Par Xavier Gruffat (spécialiste de la religion chrétienne). Source : The Pew Research Center, Gospel Prime

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 18.10.2019.