Les divorces des politiciens conservateurs

ROMEPlusieurs pays, et pas des moindres en Occident, sont actuellement gouvernés par des hommes conservateurs, ou dits conservateurs. On peut bien sûr penser à Trump aux Etats-Unis, Bolsonaro au Brésil, Johnson au Royaume-Uni ou Salvini en Italie (le politicien le plus puissant d’Italie en août 2019 en tout cas). Si on lit la presse, on peut se rendre compte que ces politiciens se sont divorcés au moins 2 fois. En France, si on inclut Nicolas Sarkozy comme politicien conservateur, on se rend compte qu’il a aussi connu plus d’un divorce. Chacun est libre de sa vie et on sait bien sûr la difficulté de toute relation à deux dans un monde moderne plus stressant qu’à l’époque. Mais on peut quand même voir un certain paradoxe, en général en Occident le conservatisme est fortement lié au christianisme. Les mouvements évangéliques aux Etats-Unis et au Brésil, et bien sûr le catholicisme en Italie. Dans les deux cas, les pasteurs et prêtres ne voient pas d’un très bon oeil le divorce. D’ailleurs, le Pape François a des mots très durs contre le conservateur ou “populiste” Salvini, mais pour d’autres raisons (crise des migrants).


C’est aussi, au fond, un argument contre le conservatisme en montrant l’hypocrisie en tout cas partielle de ce mouvement. Car quand on discute avec les gens par exemple en Suisse romande sur ce qu’ils pensent du conservatisme et de la religion chrétienne, l’hypocrisie est une critique qui revient souvent. Le fameux « faites comme je dis mais pas comme je fais ». Ne jetons pas l’eau du bain du conservatisme, mais comme le progressisme et ses paradoxes (ex. la “gauche caviar”), il s’agit d’un mouvement difficile qui ne survivra peut-être pas plus que quelques années en Occident – comme un mariage moyen, jusqu’à la prochaine mode…

Le journal The Economist a publié en juillet un long article sur une critique du conservatisme ou en tout cas d’une forme de conservatisme. Effectivement, si on était tous restés conservateurs il y aurait encore un roi en France. Comme souvent dans la vie, il faut aller un peu plus loin que les formules et les étiquettes.
Découvrez notre article sur le conservatisme


Mis à jour le 21 août 2019. Par Xavier Gruffat, en reportage à Rome (Italie). Sources : The Economist (pour importance de Salvini en Italie), Rai 1, Wikipedia.org.
Idée originale d’article : Xavier Gruffat (Romanvie.ch)

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 21.08.2019.