Publicité

Mieux comprendre la Convention baptiste du Sud, la plus grande église évangélique des États-Unis

La Convention baptiste du Sud (en anglais Southern Baptist Convention) est une dénomination américaine de tradition évangélique fondée en 1845. En 2021 elle comptait aux Etats-Unis plus de 47’000 églises et environ 14,5 millions de membres, selon The Economist du 24 avril 2021. Il s’agit de la plus grande dénomination évangélique du protestantisme aux États-Unis. Le siège de la dénomination est basée à Nashville, aux États-Unis.

Histoire

Comme le relève le site Wikipedia, la Convention baptiste du Sud a été fondée en 1845 à Augusta, en Géorgie, après la séparation d’avec la Triennial Convention (devenue American Baptist Churches USA) par des baptistes favorables à l’esclavage et en désaccord avec l’abolitionnisme des baptistes du Nord des États-Unis. En 2021, l’objectif de la Convention baptiste du Sud par sa direction est de “réparer les plaies du racisme” (“heal the wound of racism”), comme l’expliquait un article publié en avril 2021 dans The Economist.

Coutumes

Dans cette dénomination baptiste seulement les hommes peuvent devenir pasteurs et prêcher, les femmes peuvent enseigner (teach) mais pas prêcher (preach).


Moins de membres


En 2006 la Convention baptiste du Sud comptait 16,3 millions de membres, en 2021 ce nombre était de 14, 5 millions, soit une perte de 1,8 millions de membres en une quinzaine d’années, selon The Economist.

Le 12 mai 2021. Par Xavier Gruffat. Sources : Wikipedia.org, The Economist.
Crédit photo : via WordPress

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 12.05.2021

Publicité