5 choses à connaître absolument sur les activités extrascolaires

5 choses à connaître absolument sur les activités extrascolairesLes activités extrascolaires sont des activités pratiquées en dehors des heures de l’école ou en dehors même de l’école. Les parents se posent cependant de nombreuses questions sur la réelle nécessité de ces activités ainsi que l’impact qu’il faut en attendre autant sur le comportement de l’enfant que sur ses résultats scolaires. Voici 5 choses que vous devez savoir avant de choisir les activités extrascolaires de vos enfants.  

1. À partir de quel âge faut-il inscrire les enfants à une activité extrascolaire ?

Il n’y a pas vraiment d’âge idéal pour commencer une activité extrascolaire. Selon les particularités de chaque enfant, ils peuvent être inscrits dès 4 à 5 ans et même avant si les parents ont le temps de les accompagner. Le plus important est de rester à l’écoute de l’enfant et de ses besoins. L’objectif n’est pas, en effet, de le préparer à devenir le champion de votre rêve ou à arriver le plus tôt possible en haut des podiums, c’est surtout l’aider à mieux s’épanouir, à se détendre et à trouver sa propre voie.


2. Quelles activités choisir ?

Le choix des activités est ainsi essentiel pour que les enfants puissent pleinement profiter du temps qu’ils passent à les pratiquer. Entre la danse, la musique, le sport, la natation, le théâtre ou la peinture, les parents n’ont que l’embarras du choix. Il existe 3 principaux types d’activités, les activités sportives, les activités artistiques et les activités zen, particulièrement utiles pour aider les enfants à se détendre et à lâcher prise compte tenu du stress que peuvent provoquer l’école, la famille et tout l’environnement dans lequel ils évoluent. Le choix dépendra surtout de leur intérêt et de leur développement psychomoteur, il n’y a pas d’activité qui se trouve au-dessus des autres. Si le sport permet de rester en forme, de mieux coordonner les mouvements, d’apprendre le respect et l’esprit d’équipe tout en canalisant l’énergie ; l’art contribue à éveiller la curiosité et la créativité tout en cultivant l’autonomie, la patience et la concentration. Quant aux activités de détente comme le yoga ou les ateliers de contes, elles favorisent la détente, le bien-être et l’imagination. Pour éviter toute déception, demandez si possible quelques séances d’essai avant d’arrêter un choix définitif.


Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

3. Quels bienfaits offrent les activités extrascolaires ?

Comme mentionné précédemment, les activités extrascolaires contribuent à l’épanouissement des enfants. Elles les aident à se développer, à retrouver leur confiance en soi et à entrer plus facilement en contact avec les autres. C’est un moment de partage et d’acquisition auquel ils peuvent s’accrocher en cas d’échec scolaire ou de problème affectif dû à une trop grande absence des parents. Ces activités lui ouvrent un nouvel univers propice à l’évasion et à la détente.

4. Combien de temps consacré à ces activités ?

Pour ne pas fatiguer l’enfant, il convient de bien doser le temps passé à pratiquer les activités extrascolaires. Pour les tout-petits, un rythme d’une fois par semaine est largement suffisant pour leur permettre d’avoir un moment de repos. Pour les plus grands, ce rythme peut être ajusté un peu tout en veillant à ce que l’enfant puisse respirer, avoir des moments de repos privilégiés qu’il peut passer à jouer, à flâner ou à ne rien faire selon ses envies.

5. Les activités extrascolaires sont-elles indispensables ?

Ces activités sont particulièrement utiles, mais si les parents ou la famille arrivent à consacrer du temps aux enfants pour jouer ensemble, faire la cuisine, faire du sport ou s’adonner à d’autres jeux créatifs et amusants, il est possible que l’enfant n’ait plus besoin de faire autre chose. Si au contraire, il n’a que la télé et les écrans pour l’occuper à la maison, il est essentiel de lui proposer d’autres occupations plus bénéfiques pour son développement. Quoi qu’il en soit, il reste essentiel pour tout enfant de rencontrer ses amis et de passer du temps avec eux. Si vous l’inscrivez à une activité et qu’il semble rencontrer des difficultés, essayez de l’encourager et de l’accompagner. Le problème ne vient pas toujours de l’activité, mais il est possible que ce soit l’enseignant ou d’autres paramètres qui le démotivent. Si l’envie d’abandonner persiste, n’hésitez pas à le laisser explorer d’autres alternatives pour mieux comprendre ses goûts et ses besoins. Ces activités doivent toujours être associées au plaisir et non à l’obligation.

Par la rédaction de Romanvie.ch. Le 05 octobre 2018 – Photo illustration : Fotolia.com

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 05.10.2018.

Pages les plus lues