Foi – Les angoisses et larmes de Jésus nous donnent espoir

La privation de sommeil contre la dépression, une alternative aux antidépresseursSi un jour vous êtes triste et que des larmes vous viennent  à votre visage pour certaines raisons comme un chagrin d’amour, une perte d’un travail, une faillite, des amitiés perdues, des frustrations en tout genre, des mauvaises relations familiales ou l’absence de famille, des mauvais choix, un deuil, un cancer ou une autre grave maladie, une dépendance ou un vice, une profonde solitude, une tristesse sans explication sachez que vous n’êtes pas le seul ou la seule à avoir pleuré et souffert. L’homme (pour les Chrétiens Dieu) le plus influent de l’humanité a aussi eu de fortes angoisses à quelques heures de sa « fin » terrestre avec des caillots de sang qui tombaient par terre. Sachant que sa mort physique sur sa croix était imminente et inévitable des sentiments humains l’ont envahi. Dans sa grande souffrance Jésus se rapproche de nous et de notre vulnérabilité.

Dans Luc 22 verset 42 on peut lire au moment où il s’est retiré de ses disciples tout seul dans un jardin : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. » Alors un ange lui apparut du ciel pour le fortifier. Saisi d’angoisse, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient par terre.

Dans Hébreux 5:7 un résumé de la Passion : C’est lui (ndlr. Jésus) qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété.

Si Jésus (ou La Parole, lire Jean chapitre 1) s’est fait chair, c’est justement et aussi pour être proche de la souffrance humaine. Savoir qu’une autre personne, pour nous Chrétien le Roi des Rois, a traversé ces moments très difficiles doit nous rassurer, nous consoler. Après la Pentecôte (lire Actes) et donc l’arrivée du Saint Esprit, c’est ensuite cet “élément” de la Trinité qui joue désormais principalement le rôle de la consolation.

Le très célèbre Psaume 23 nous réconforte également dans des moments douloureux comme énumérés au début de ce texte : Il me fait prendre du repos dans des pâturages bien verts, il me dirige près d’une eau paisible. Il me redonne des forces, il me conduit dans les sentiers de la justice à cause de son nom. Même quand je marche dans la sombre vallée de la mort, je ne redoute aucun mal car tu es avec moi. Ta conduite et ton appui : voilà ce qui me réconforte.


Comme le chante le célèbre groupe évangélique Hillsong Worship, qu’il y ait de la lumière (Let There Be Light) dans ces moments ténébreux. Jésus est La Lumière.


Par Xavier Gruffat (Romanvie.ch)

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 14.01.2018.