Bex, un homme mortellement blessé par la police

BEXDans la nuit de dimanche, deux patrouilles de la Police du Chablais sont intervenues dans un immeuble de Bex pour identifier un locataire perturbé. Alors que l’individu se ruait sur les policiers avec un couteau à la main, un agent de police a fait usage de son arme et l’a blessé. Malgré les soins prodigués par les policiers puis les secouristes appelés en renfort, la personne est décédée sur place. Le Ministère public a ouvert une instruction pénale.


Bex, un homme mortellement blessé par la policeDimanche 6 novembre 2016, vers 22h10, un habitant d’un immeuble à Bex a fait appel à la police car un autre locataire, apparemment perturbé, avait enfoncé la porte d’un appartement situé au-dessus de son propre logement. Deux patrouilles de la Police du Chablais se sont rendues sur place et sont entrées en contact avec l’individu, un ressortissant de la République démocratique du Congo (RDC) âgé de 27 ans. L’individu est ressorti armé d’un couteau de cuisine, courant en direction des policiers dans la cage d’escalier. Après avoir fait la sommation « stop police », un caporal de la Police du Chablais a fait usage de son arme de service, tirant à plusieurs reprises en direction de l’agresseur. Blessé, l’homme a été immédiatement pris en charge par les policiers qui ont fait appel aux services sanitaires. L’homme a perdu connaissance et les policiers ont commencé un massage cardiaque qui a été poursuivi par les ambulanciers et le médecin du SMUR, ainsi que celui de la REGA. L’homme est décédé sur place, des suites de ses blessures.


Le Procureur de service s’est rendu sur les lieux et a ouvert une instruction pénale afin d’établir les circonstances exactes ayant conduit au décès de cet homme. Il a entendu le caporal qui a fait usage de son arme et les quatre autres intervenants ont également été entendus par les enquêteurs. Les investigations sont menées par les inspecteurs de la police de sûreté, avec l’appui des médecins légistes du CURML et des spécialistes de l’Identité judiciaire. Plusieurs patrouilles de la Gendarmerie sont également intervenues sur les lieux pour prendre les premières mesures d’enquête. La prise en charge sanitaire a été assuré par les ambulanciers du Chablais, le SMUR de Monthey et l’équipage d’un hélicoptère de la REGA.

Le 07 novembre 2016. Sources : Communiqué de la Police Cantonale Vaudoise, Photo d’illustration : fotolia.com

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 08.11.2016.