Bolsonaro a pris ses fonctions à Brasilia sous très haute sécurité

SAO PAULO Le nouveau président élu du Brésil Jair Bolsonaro a pris ses fonctions le mardi 1er janvier 2019 dans la capitale brésilienne Brasilia. Vers 14h20 (heure de Brasilia, 17h20) Jair Bolsonaro a quitté la résidence officielle Granja do Torto dans un convois de voitures blindées qu’il occupait dans le nord de Brasilia pour rejoindre la cathédrale à Brasilia. Bolsonaro était notamment accompagné de sa femme Michelle. Les quatre grandes télévisions ou networks brésiliens ont transmis en direct, en tout cas à 15h19 (heure de Brasilia) la cérémonie de prise de fonction, soit la TV Globo, TV Record, SBT et Band. 

La sécurité pour cette prise de fonction à Brasilia était à son maximum, à cause de menaces terroristes reçues en décembre 2018. De plus, Bolsonaro a été victime d’un attentat au couteau en septembre 2018 pendant la campagne présidentielle.

Cathédrale 


Vers 14h50 (heure de Brasilia), Bolsonaro est arrivé dans la cathédrale de Brasilia (photo ci-dessous). Dans ce pays à majorité catholique mais avec une montée en puissance des évangéliques et athées, se rendre dans la cathédrale de la capitale fédérale est une habitude des présidents lors de la prise de fonction qui semble pour le moment ne pas faire polémique dans ce pays pourtant théoriquement laïc. Jair Bolsonaro est catholique mais sa femme Michelle est évangélique pratiquante. Jair Bolsonaro s’est fait baptisé en Israël dans le fleuve du Jourdain par un pasteur. Les plus de 30% d’évangéliques brésiliens ont voté en majorité pour Bolsonaro, dans la même logique que les évangéliques américains ont élu en grande partie Trump, en soutenant un agenda conservateur.

Vers 18h00 (heure de Brasilia) il a défilé dans une Rolls-Royce avec le toit ouvert sur quelques dizaines de mètres avec sa femme Michelle. La sécurité militaire et de police était à son maximum. Son fils était aussi dans la voiture.
A 18h09 (heure de Brasilia), au congrès national Bolsonaro a promis qu’il allait respecter la constitution.

Discours conservateur


Dans son discours officiel donné vers 18h15, Bolsonaro a rendu hommage à Dieu et aux valeurs conservatrices de la famille comme base d’une culture judéo-chrétienne, en s’opposant notamment aux théories du genre. Son ton était ferme et presque militaire, comme s’il était en campagne. Il a affirmé : “Je me mets devants toute la Nation, aujourd’hui, comme jour où le peuple a commencé à se libérer du socialisme, de l’inversion des valeurs, du gigantisme de l’état et du politiquement correct.”

Opinion favorable

Selon un sondage de la Folha de S.Paulo publié le 1er janvier 2018, la majorité des Brésiliens, 65%, sont optimistes en ce qui concerne Bolsonaro en estimant que son gouvernement sera excellent ou bon. La gauche est toutefois très remontée contre ce gouvernement conservateur.

Présence du 1er Ministre Israélien

Le 1er Ministre israélien Netanyahu est l’un des rares chefs d’états de première importance à être présent à la prise de fonction de Bolsonaro le 1er janvier 2019. Le 30 décembre 2018 à Rio de Janeiro, Netanyahu a affirmé dans un événement organisé dans un hôtel devant des pasteurs que les évangéliques étaient les meilleurs amis d’Israël. Cela dit, dans un séminaire à Sao Paulo qui s’est tenu fin 2018, l’intellectuel juif français Bernard-Henri Lévy (BHL) classé à gauche et proches des courants libéraux s’est montré violemment critique envers Bolsonaro en estimant qu’il était un danger pour les juifs. Comme quoi, une certitude qu’on a avec Bolsonaro est qu’il divise et ne laisse pas beaucoup de monde indifférent. D’autres chefs d’états ont marqué leur présence comme les présidents de l’Uruguay, du Portugal ou du Chili mais pas de l’Argentine. Romanvie.ch n’a pas pris connaissance d’une délégation de politiciens suisses.

Trump

Le président américain Trump a félicité le 1er janvier 2019 Bolsonaro, parfois appelé en France de “Trump des Tropiques”, pour son super discours.

Le 2 janvier 2019. Version de 16h29 (heure suisse) du 2 janvier 2019. Par Xavier Gruffat. Sources : Folha ds S.Paulo, TV Globo, Gospel Primem, Le Figaro. Crédits photos : Xavier Gruffat (Romanvie.ch).

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 02.01.2019.