Bretonnières : deux automobilistes flashés à 195 et 175 km/h sur la route cantonale

BRETONNIERESVendredi 2 septembre 2016, vers 07h30, puis vers 08h00, deux automobilistes ont été successivement contrôlés à 195 et 175 km/h sur la route cantonale en direction de Pompaples. En tenant compte de la marge de sécurité à déduire (-5 km/h), il subsiste un dépassement de la vitesse maximale autorisée de 110 et 90 km/h. Les deux conducteurs ont  été immédiatement interceptés et auditionnés par les gendarmes. Un permis de conduire a été saisi.


Bretonnières : deux automobilistes flashés à 195 et 175 km/h sur la route cantonaleVendredi 2 septembre, vers 07h30, une voiture de tourisme immatriculée en France a été flashée, lors d’un contrôle de vitesse effectué au moyen d’un radar mobile, à une vitesse brute de 195 km/h, soit 190 km/h après déduction. Il circulait sur la route cantonale de Bretonnières en direction de Pompaples, sur un tronçon limité à 80 km/h, soit un dépassement net de la vitesse autorisée de 110 km/h. Peu après, vers 08h00, le conducteur d’une voiture immatriculée dans le canton de Vaud a été flashé, sur le même tronçon, à une vitesse brute de 175 km/h, soit 170 km/h après déduction. Dans ce cas, le dépassement net était de 90 km/h.

Immédiatement interceptés par le personnel de la Gendarmerie vaudoise, tous deux ont reconnu les faits. Le premier s’est vu notifier une interdiction de conduire en Suisse. Quant au second, son permis de conduire lui a été retiré. Ils ont été laissés aller au terme des opérations.

Pour rappel, selon les dispositions de Via Sicura entrées en vigueur le 1er janvier 2013, il y a délit de chauffard lorsque la vitesse maximale autorisée a été dépassée :

– D’au moins 40 km/h, là où la limite était fixée à 30 km/h

– D’au moins 50 km/h, là où la limite était fixée à 50 km/h

– D’au moins 60 km/h, là où la limite était fixée à 80 km/h

– D’au moins 80 km/h, là où la limite était fixée à plus de 80 km/h

Le délit de chauffard est passible d’une peine privative de liberté d’un à quatre ans. De plus, dans pareils cas, le permis de conduire est retiré pour au moins deux ans. Les dispositions de Via Sicura permettent également de confisquer et vendre le véhicule du chauffard dans le but de l’empêcher de commettre d’autres délits.


Le 02 septembre 2016. Sources : Communiqué de la Police Cantonale Vaudoise

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 08.09.2016.