Brigandage à main armée dans un kiosque à Chavannes-près-Renens – appel à témoin

Brigandage à main armée dans un kiosque à Chavannes-près-Renens - appel à témoinVAUD – Lundi 16 mars 2015, vers 08h30, un individu a commis un brigandage dans un kiosque à Chavannes-près-Renens. Il a menacé le gérant avec une arme de poing et  essayé vainement de prendre la caisse. Il a pris la fuite à pied. La victime n’est pas blessée. Un important dispositif a été mis en place. La Police cantonale vaudoise lance un appel à témoin.
Lundi 16 mars 2015 vers 08h30, un individu a agressé le gérant du kiosque à la rue de la Maladière 10 à Chavannes-près-Renens. Muni d’une arme de poing, il a exigé le contenu de la caisse. Le gérant, un suisse d’une cinquantaine d’années, a refusé et a tenté de prendre la fuite afin d’appeler à l’aide. L’auteur l’a rattrapé et l’a saisi par le bras. Le gérant du kiosque s’est débattu et a réussi à s’enfuir, appelant à l’aide tandis que l’individu tentait en vain d’ouvrir la caisse. Il a ensuite quitté les lieux à pied. Le gérant du kiosque n’est pas blessé.
La Police cantonale vaudoise a immédiatement mis en place un important dispositif de recherches, en collaboration avec la Police de l’Ouest lausannois, la Police Région Morges et la Police municipale de Lausanne. L’auteur n’a pas pu être interpellé pour le moment.

L’agresseur correspond au signalement suivant :

Un homme de type européen, 25-30 ans, 165 cm, parle français sans accent, cheveux châtains courts, barbe courte (1 cm env) avec une barbichette (env 5 cm), corpulence moyenne, portait des jeans et une jaquette noire avec un capuchon.

La Police cantonale vaudoise prie les éventuels témoins de contacter les enquêteurs de la Division criminelle de la Police de sûreté au numéro 021 644 44 44 ou le poste de police le plus proche.


Les investigations sont actuellement menées par les inspecteurs de l’Unité judiciaire et du Groupe judiciaire de Renens ainsi que le service de l’Identité judiciaire de la Police de sûreté.

Le magistrat de service a été renseigné.

Cette agression a nécessité l’intervention d’un hélicoptère d’HELI-LAUSANNE et de nombreuses patrouilles de la Gendarmerie, de la POL, de la PRM et de la PML, ainsi que de la brigade canine et des inspecteurs de la Police de sûreté et du service de l’Identité judiciaire.


Communiqué de la Police vaudoise, le 16 mars 2015, © mario beauregard – Fotolia.com

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 18.03.2015.