Publicité

Christianisme : zoom sur une grande église évangélique brésilienne (IPDA)

Le Brésil est un pays qui compte toujours plus d’évangéliques, environ 30% de sa population voire peut-être plus. L’église évangélique brésilienne « Deus é Amor » (en portugais Dieu est Amour), n’est pas la plus grande église évangélique du Brésil mais s’avère intéressante à analyser par sa taille importante et quelques particularités. Cette église de tendance pentecôtiste a été fondée en 1962 à São Paulo – plus grande ville du Brésil – par David Miranda. Le nom exact de l’église est Igreja Pentecostal Deus é Amor (IPDA). Actuellement l’église compte 17’000 temples et filiales dans 88 pays du monde. Selon le recensement brésilien appelé Censo de 2010 (dernières données disponibles), environ 845’000 fidèles au Brésil se déclarent appartenir à l’IPDA ou un peu moins de 0,5% de la population brésilienne. Son temple principal – pour ne pas dire cathédrale – situé au centre de Sao Paulo a la place pour 60’000 fidèles, il se nomme Templo da Glória de Deus (image ci-dessous). Romanvie.ch a confirmé ces informations en visualisant au loin l’énorme bâtiment récemment repeint en beige.

Temple principal de l’église à Sao Paulo, appelé Templo da Glória de Deus (crédit photo : Wikimapia)

Conservatisme

L’église est connue pour adopter une doctrine conservatrice. Par exemple les femmes n’ont pas le droit de se couper les cheveux ou de se dépiler. Les hommes ne peuvent pas avoir une longue barbe. De façon plus surprenante pour un pays comme le Brésil, les membres de l’IPDA n’ont pas le droit de se rendre à la plage. Il est vrai que souvent sur les plages brésiliennes la bière coule à flot et les femmes sont souvent attrayantes et forcément en très petite tenue. Actuellement la directrice de l’église est la veuve de David Miranda mort en 2015, Ereni Miranda. David Miranda aurait eu l’idée du nom “Dieu est Amour” suite à une révélation divine lors d’une nuit de prière.

Tensions dans la famille


En 2022, la fille de David et Ereni Miranda, Léia Miranda, a été accusée de comportement sexuel inapproprié selon une éventuelle communication dans des message WhatsApp (format audio). Il s’en est suivi d’importantes tensions avec ouverture de procès, selon le magazine brésilien Veja du 3 mais 2023. Mme Léia Miranda nie les faits en estimant que ce n’est pas sa voix mais a toutefois été éloignée par sa mère en tout cas en partie de fonctions importantes dans l’église IPDA. Comme Léia Miranda est divorcée toujours selon Veja, mère de 2 enfants, certains à l’intérieur de l’IPDA aimeraient peut-être salir son nom, pour probablement ne pas respecter des principes divins du mariage. En 2015, David Miranda Filho, le frère de Léia, a quitté l’église. La raison serait aussi des messages audios à caractère sexuel envoyés à une jeune femme. L’IPDA est un véritable empire, mais ses fondations ne semblent pas totalement stabilisées.


Le 30 avril 2023. Source principale : magazine Veja (édition du 3 mai 2023). Rédaction : Xavier Gruffat. Photo d’illustration : Adobe Stock.

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 30.04.2023

Publicité