Couple en crise : 3 choses à ne pas faire

Couple en crise : 3 choses à ne pas faireLa vie de couple est une aventure pleine de rebondissements et souvent les protagonistes se laissent progressivement sombrer par la colère, la déception et les blessures quotidiennes causées par les disputes et les difficultés de la vie. L’amour s’évapore ainsi laissant place à deux inconnus qui ne cherchent qu’une chose : s’échapper de ce cercle infernal de souffrance qui les retient, retrouver à nouveau leur liberté et vivre un autre grand amour pour ressentir la joie d’être aimée qu’ils ont fini ou presque par oublier. Mais l’herbe sera-t-elle plus verte de l’autre côté ? Le mariage n’est-il pas un engagement à vie et si le couple a décidé d’unir leur vie jusqu’à la mort, cela suppose qu’il y a eu un sentiment fort qui les a poussés à franchir ce pas. Quand vient la crise, rien ne semble pouvoir résoudre les problèmes du couple et les maladresses s’accumulent au point d’accélérer le naufrage. Pourtant, Dieu nous rassure et nous dit « Recommande ton sort à l’Éternel, mets en lui ta confiance, et il agira. » (Psaume 37 : 5). Si nous avons foi en Dieu, il saura éclairer notre esprit et nous guider à agir avec sagesse, selon sa volonté, afin de retrouver le bonheur perdu de notre couple. Voici 3 choses qu’il ne faut surtout pas faire lorsque votre vie amoureuse ne tient plus qu’à un fil.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

1. Vouloir communiquer à tout prix


En cas de conflit, notamment lorsqu’il devient fréquent et semble être insurmontable, le mieux est de prendre un temps de réflexion pour mieux le digérer. Privilégiez l’examen de conscience pour comprendre ce qui se passe, ne cherchez pas à tout prix à renouer la communication, à expliquer, à se justifier, à obtenir des excuses ou à être écouté(e), car en cas de crise, l’échange reste difficile et vous ne ferez qu’envenimer les choses.  Observez et essayez de comprendre pourquoi votre mari ou votre femme devient irritable. Est-ce un problème lié au travail, à la famille ou à la belle famille, un surmenage, une fatigue, une maladie ou une tout autre déception ? Quand vous aurez franchi cette étape de l’analyse, vous pourrez passer à l’action en commençant par opérer les changements sur vous-même. En effet, il ne faut pas oublier la parabole de la paille et de la poutre, vous pouvez vous dire : « Je ne supporte pas son comportement ou ce qu’il fait ou ne fait pas, mais moi aussi je suis insupportable sur d’autres points et j’ai besoin de changer. » Si vous n’y arrivez pas, rappelez-vous de ce qui a séduit votre partenaire au début de votre rencontre, qu’est-ce qu’il a aimé chez vous, qu’est-ce qu’il a apprécié au point de vouloir vous épouser ? Essayez de vous en rappeler malgré le temps et voyez ce qui a changé.


2. Avoir peur du changement

Si un conflit s’installe, cela veut dire qu’il y a une origine et il peut y avoir une fin. N’ayez pas peur du changement, votre couple est peut-être arrivé à un tournant où il faudra changer les habitudes. N’hésitez pas à proposer des essais de nouvelles organisations, de nouvelles répartitions des tâches dans le but de trouver un nouvel équilibre et favoriser l’épanouissement de chacun. Brisez les règles et soyez prêt(e) à faire des concessions pour avoir une relation gagnant-gagnant où chacun se sent valorisé. Osez sortir de votre zone de confort pour offrir plus de place aux envies de chacun et remettez-vous en question pour mieux cerner quels changements devez-vous opérer pour résoudre le problème. En cas de crise, un réel travail d’analyse s’impose et vous devez vous poser beaucoup de questions : à quel moment cela a-t-il commencé, lorsque la communication était encore établie qu’est-ce que mon partenaire m’a confié, quelles sont ses aspirations et qu’est-ce qu’il attend de moi. Attention, le fait d’agir pour sauver votre mariage ne signifie pas qu’il faut vous faire écraser, montrez seulement à votre conjoint(e) que malgré les années, il ou elle peut retrouver en vous la personne qui l’a séduite aux premiers jours.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

3. Agir sous l’emprise de l’émotion

L’acte a plus de sens que la simple communication lorsque la crise prend de l’ampleur au sein du couple. Il faut cependant faire attention à ne pas agir sous l’emprise de la colère ou de l’émotion. La panique est un sentiment normal, mais ne le laisser pas vous paralyser ou vous faire agir sans réfléchir. Montrez votre volonté de sauver votre mariage par des actes réfléchis et bénéfiques pour votre couple. Ne remuez pas le passé, n’étouffez pas non plus votre partenaire avec des mots, même affectueux, mais soyez l’artisan de votre bonheur. Soyez attentif à ce qu’il faut réparer et soignez les blessures. Il est possible qu’il ne se rend pas compte d’emblée de vos efforts, mais ne vous découragez pas, souriez, ne pleurez pas au moindre affront ou contrariété, soyez positif et dégagez cette énergie positive dans votre foyer, et ce, malgré les souffrances et les douleurs qui vous submergent. N’oubliez pas que dans votre tourment, Dieu veille sur vous, Il vous accompagne, à vous de lui faire confiance en toutes circonstances, car dans la Bible, Il nous dit : « Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. » (Hébreux 13 : 5)

Par la rédaction de Romanvie.ch, 29 mars 2019 – Photo illustration : Adobe Stock

Lire d’autres articles sur la vie de couple sur notre Love Blog

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 29.03.2019.