EDITORIAL – Être évangélique est un vrai sacrifice, parfois loin du gospel

SÃO PAULOEnviron 10% de la population mondiale, soit plus de 600 millions de personnes, est évangélique. Mais une bonne partie de ces évangéliques ne mènent pas une vie adaptée aux recommandations du Christ. Combien d’évangéliques ne payent pas totalement leurs impôts, mentent, regardent des films pour adultes, boivent trop d’alcool ? La liste des péchés est malheureusement longue. Un problème provient à mon avis de certaines églises évangéliques qui mettent trop l’accent sur la musique gospel et oublient de rappeler l’importance du sacrifice dans la vie chrétienne. La musique gospel n’est pas mauvaise en soi, bien sûr que non, mais c’est un aspect secondaire de la vie d’un Chrétien. Les églises devraient donner plus de valeur au risque et danger du péché comme on peut l’apprendre dans Romains, le péché mène à la mort. Bien sûr que nous Chrétiens sommes sous la grâce de Dieu, mais ce n’est pas une raison pour oublier de “porter sa croix” et de tout faire pour être transformé, sanctifié jour après jour. 

Sacrifice 


Le sacrifice est tout d’abord financier, il est absolument important de donner un nombre conséquent de ses revenus à l’église et de son temps. Le sacrifice est aussi sur sa vie sentimentale, il est absolument exclu de tromper son conjoint par exemple. Comme on l’apprend dans Romains, un Chrétien doit être transformé. Cette transformation est réalisée sous l’action du Saint Esprit.

Certaines églises se méfient beaucoup de la musique gospel et je peux comprendre, car il faut rappeler qu’on ne va pas à l’église pour se faire “plaisir” en écoutant et chantant de belles chansons mais on va à l’église simplement pour glorifier et adorer Dieu.


Rien de cool 

Dans un langage plus moderne, on peut dire que le christianisme n’est pas cool et ne peut pas être cool. Il y a forcément une partie de sacrifice, donner la dîme n’a rien de facile (mieux vaut acheter le dernier iPhone), donner son temps pour aider les pauvres non plus. Renoncer à sortir, car on sait à l’avance que l’on va trop boire ne peut non plus pas être qualifié comme cool. Dans ce cas aussi la liste est sans fin. A nouveau à chaque jour suffit sa peine et nous devons porter notre croix.

Malheureusement certaines églises, qu’on ne nommera pas ici (aussi car avec le temps elles peuvent changer), ont parfois tendance à ne pas prendre la foi assez au sérieux en valorisant trop la “cool attitude”. Croire en Dieu avec une foi totale n’a strictement rien de cool mais est la chose la plus sérieuse qu’on peut demander à une âme humaine, la certitude ensuite d’être sauvé et d’avoir la vie éternelle.

Le 14 décembre 2017. Par Xavier Gruffat (fondateur du site Romanvie.ch, XG réside entre la Suisse, les Etats-Unis et le Brésil. Actuellement il vit à Sao Paulo, Brésil).

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 14.12.2017.