Fêtes de fin d’année chez la belle famille : mode d’emploi

Passer les fêtes de fin d’année chez votre belle-famille n’est pas toujours évident, et cela est d’autant vrai aussi bien pour l’homme que pour la femme. Voici nos conseils pour que ces retrouvailles deviennent des moments inoubliables et non une source de tension et de disputes au sein du couple.

Soyez prêt à faire des concessions

Fêtes de fin d'année chez la belle famille : mode d’emploiChaque famille est unique, avec ses coutumes et ses habitudes. Avant de passer les fêtes de fin d’année dans votre belle-famille, le mieux est d’en discuter. Votre conjoint(e) est le mieux placé pour parler des coutumes de sa famille. Il saura vous indiquer quel est le caractère de chacun. Vous saurez ainsi d’avance qui est susceptible, quel sujet est sensible, ce qui vous évitera de faire des faux pas lors des rencontres. Peut-être que chez lui, il est d’usage que les femmes se réunissent en cuisine pour préparer le repas des fêtes ensemble et que le soir de Noël, toute la famille vienne ensemble à l’église. Même si ces coutumes ne sont pas les mêmes que les vôtres, vous devez vous y adapter sans sourciller. Cela prouvera aux yeux de votre conjoint(e) que vous le ou la respectez, ainsi que sa famille. Même si certaines habitudes ne sont pas à votre goût, acceptez-les de bon cœur. Votre belle-famille vous accueillera aussi avec les bras grands ouverts quand ils s’aperçoivent que vous ne les prenez pas de haut.


Acceptez votre belle-famille comme elle est

Votre belle-famille est différente de votre propre famille, c’est un fait et vous ne pouvez rien y faire. Arrêtez donc de faire des comparaisons et acceptez les membres de votre belle-famille tels qu’ils sont. Surtout, ne les critiquez pas tout le temps. Comment vous sentiriez-vous si votre conjoint(e) se mettait lui aussi à relever les défauts de vos proches ? Gardez dans votre esprit que sans votre belle-famille, votre partenaire ne serait pas ce qu’il ou elle est aujourd’hui. Sa personnalité, ce que vous aimez chez lui ou elle porte toujours l’empreinte de sa famille et la manière dont celle-ci l’a éduquée. Ainsi, quand vous vous sentez exaspéré par quelque attitude ou quelque parole de vos parents ou beaux-frères et sœurs, pensez que sans eux, vous n’aurez pas pu connaitre cet homme ou cette femme si agréable avec qui vous partagez désormais votre vie.


L’ambiance dans votre belle famille n’est pas comme dans votre famille, certes, mais ce n’est pas une raison pour rester dans votre coin, les yeux rivés sur votre téléphone ou un livre. Intéressez-vous à eux, bavardez avec eux et participez aux activités qu’ils font. Soyez présent et montrez-leur que vous appréciez passer du temps avec eux. N’oubliez pas que maintenant que vous avez épousé votre compagnon ou compagne, votre belle-famille est désormais votre famille et que vous devez apprendre à les côtoyer et à les apprécier. Dans Genèse 2 : 24, il est écrit que « l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et ils seront dans une seule chair ».

Parlez-en ensemble

Les fêtes de fin d’année sont souvent des fêtes de famille. Il est donc normal que vous aspiriez plus à les passer auprès de vos proches qu’en compagnie de votre belle-famille. De son côté, votre conjoint pense la même chose. Que faire dans ce cas ? Le mieux est de discuter sur la meilleure manière de passer d’agréables fêtes. Chacun d’entre vous devra alors faire des concessions. Vous pouvez par exemple choisir de passer les fêtes de Noël dans votre famille et les fêtes de réveillon chez votre belle-famille. Si chez vous comme dans votre belle-famille, il est de coutume de passer Noël ensemble, vous pouvez alterner, c’est-à-dire passer Noël une année dans votre famille et l’année suivante dans votre belle-famille. Ainsi, aucun de vous ne se sentira lésé.

Par Seheno et la rédaction de Romanvie.ch, 22 décembre 2016 – Photo d’illustration : Fotolia.com

Lire d’autres articles sur la vie de couple sur notre Love Blog

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 22.12.2016.