Hold-up dans un office postal à Yvonand – appel à témoin

Hold-up dans un office postal à Yvonand - appel à témoinVAUDMardi 30 juin 2015, vers 08h40, un homme a commis un brigandage à main armée dans l’office postal d’Yvonand. L’auteur a menacé l’employée présente au moyen d’une arme de poing et réclamé le contenu du coffre. L’homme a finalement pris la fuite à pied, dans une direction inconnue, sans rien emporter. La Police cantonale vaudoise le recherche et lance un appel à témoin. Personne n’a été blessé.


Mardi 30 juin 2015, vers 08h40, un brigandage à main armée a été commis dans l’office postal d’Yvonand. L’auteur a menacé l’employée présente, seule au moment des faits au moyen d’une arme de poing et a exigé le contenu du coffre. Pour une raison que l’enquête devra déterminer, il a pris la fuite sans rien emporter, dans une direction indéterminée. L’employée menacée, une Suissesse de 33 ans, domiciliée dans la région, n’a pas été blessée mais est choquée.

La Police cantonale vaudoise a immédiatement mis en place un important dispositif de recherches, en collaboration avec la Police du Nord vaudois et la Police cantonale fribourgeoise. L’auteur n’a pas été interpellé pour l’instant.

L’agresseur correspond au signalement suivant :


Homme de 180 cm environ, 30-40 ans, corpulence normale, teint hâlé, cheveux bruns, courts, plats, yeux foncés, éventuellement marron. Portait un polo rayé horizontalement rose et éventuellement violet. Il n’était pas masqué et n’avait pas de gants. S’est exprimé uniquement en anglais.

La Police cantonale vaudoise prie les éventuels témoins de contacter les enquêteurs de la Division criminelle de la Police de sûreté au numéro 021 644 44 44 ou le poste de police le plus proche.

Cette agression a nécessité l’intervention de nombreuses patrouilles de la Police du Nord vaudois, de la Police cantonale fribourgeoise et de la Gendarmerie vaudoise, ainsi que de la brigade canine. Un hélicoptère d’Heli-Lausanne a également été engagé dans le cadre des recherches. Les investigations sont actuellement menées par les inspecteurs de la Division criminelle, en collaboration avec la Région judiciaire Nord et le service de l’Identité judiciaire de la Police de sûreté.

Le 30.06.2015. Source : communiqué de l’Etat de Vaud

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 30.06.2015.