Israël, un pays politiquement intéressant pour la Suisse

BERNEIsraël est un pays qui devrait être plus couvert par les médias suisses, et pas seulement pour le conflit avec la Palestine. En effet, Israël a une population très proche de la Suisse (un peu moins de 9 millions d’habitants) et a une économie très tournée sur les start-up avec l’innovation et les Etats-Unis. De plus, au niveau politique Israël est traversé par des courants progressistes (libéraux) et conservateurs, parfois très conservateurs avec les juifs orthodoxes. Il est vrai toutefois que la Suisse, à part quelques milliers d’évangéliques et catholiques conservateurs, reste assez éloignée des orthodoxes juifs et a plus un conservatisme qu’on peut qualifier de “light”. Mais c’est ce mélange complexe qui fait d’Israël un pays intéressant à étudier, car comparer les 330 millions d’habitants des Etats-Unis ou même le presque 70 millions de Français avec la petite Suisse fait souvent peu de sens. Bref, notre exemple de société comme source d’inspiration peut être Israël. En plus n’oublions pas qu’il y a de nombreux musulmans et chrétiens dans ce pays du proche Orient, ce qui se rapproche de la Suisse en terme d’immigration. Israël compte en 2019 environ 75% de Juifs, mais une partie ne se considère pas comme religieuse. Comme certains Français qui se disent catholiques sans presque ne jamais aller à l’église. 


Libéraux

A Tel-Aviv notamment, on trouve un nombre élevé de familles LGBT+ et une partie significative de la population peu religieuse. La ville est connue pour ses nombreuses start-ups. L’avortement est légalisé en Israël. Tel-Aviv représente si on résume et simplifie la partie progressiste du pays. A Jérusalem par contre, on compte davantage de personnes très religieuses et donc une vision plus conservatrice parfois “biblique” du monde.

Orthodoxes

Un peu moins de 10% (9% pour être précis) de la population d’Israël se définit comme très religieuse ou ultra-orthodoxe. Ces Juifs ont une vision bien sûr plus conservatrice de la société et influencent sur le gouvernement actuel de droite.


Mariage et transports publics

Bien qu’Israël se définisse comme un pays moderne ou libéral sur certains aspects comme on l’a vu plus haut, il n’existe pas de mariage ou divorce civil dans ce pays. De plus, le samedi (sabbat), il n’y a pas de transports publics.

Lire aussi : La nouvelle grande amitié entre les évangéliques et juifs orthodoxes américains

Article écrit le 6 janvier 2019. Par Xavier Gruffat. Sources : The Wall Street Journal, Folha de S.Paulo. Crédit photo : Adobe Stock

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 06.01.2019.

Pages les plus lues