Un journaliste athée se convertit au christianisme

FOI CHRETIENNE

WASHINGTON – Lee Strobel était un journaliste, athée, du Chicago Tribune au début des années 2000. Avec son esprit logique et quasi scientifique, il essayait de prouver que Dieu n’existait pas. Pour lui, Dieu a été créé par l’homme. En 2007, il était déjà à l’origine d’un documentaire “En défense du Christ” puis en 2017 un nouveau film de sa vie est sorti aux Etats-Unis.  

Lee Strobel était un journaliste respecté et menait notamment des enquêtes juridiques pour le Chicago Tribune, un important journal de la région de Chicago. Il essayait notamment de prouver que le christianisme était faux.


Quand sa femme s’est convertie, car la meilleure amie de sa femme et voisine de l’époque était chrétienne, il n’a pas accepté sa nouvelle foi chrétienne. Il a même pensé à divorcer. En tant qu’athée à ce moment, il a essayé de lui montrer qu’il s’agissait d’un mensonge, autrement dit que le christianisme était comme une “invention humaine” en estimant que Jésus n’a jamais ressuscité ou même pas existé. Il a notamment interviewé des spécialistes du christianisme pour mener son enquête. Cette dernière a duré 2 ans et il l’a menée comme un vrai journaliste en ne prenant pas La Bible comme base de travail. Mais dans sa recherche, qu’il a menée aussi par la suite, il a remarqué que la mort de Jésus est un fait historique incontestable. Plusieurs textes ont rapporté la résurrection de Jésus comme dans Jean ou Marc. Ce qui a retenu son attention est que seulement quelques années après la mort de Jésus des textes ont été publiés, il n’a pas fallu attendre des dizaines ou centaines d’années ce qui dans ce cas pourrait être le signe d’un mythe.


Un autre argument qu’il relève est qu’à l’époque de Jésus, le témoignage des femmes n’était pas pris au sérieux. Et qui a découvert le tombeau vide de Jésus ? Des femmes. Donc, si le christianisme était une invention, ils auraient dû rapporter que des hommes comme Jean avaient découvert le tombeau vide. Autrement dit, c’est une preuve que l’histoire est honnête, vraie, loin d’être un mythe.

Lien difficile avec son père

Dans une interview à la grande église évangélique Saddleback Church dans la région de Los Angeles en mars 2017, il a affirmé qu’il avait une relation difficile avec son père. Ce qui selon lui l’a empêché pendant longtemps d’avoir une vraie relation avec Dieu (le Père). Il explique que beaucoup d’athées célèbres ont eu des problèmes relationnels avec leur propre père et ont eu une peur naturelle d’entreprendre une relation avec Dieu le Père.

La seule question à se poser

Car selon lui, la seule question à se poser pour prouver (ou non) le christianisme est de savoir si Jésus a ressuscité ou non.

En conséquence, il a commencé suite à ses recherches à considérer que la vie, la mort et la résurrection de Jésus décrit dans la Bible présentait une base historique. Finalement c’était clair pour lui, Jésus était bien le fils de Dieu. Sa découverte personnelle changera sa vie à jamais.

Par la suite le journaliste est devenu un auteur de livres chrétiens cherchant notamment à évangéliser les universitaires, qui ont souvent besoin de preuves pour croire en Dieu. Dans un livre il écrit en particulier : “Le récit historique sur Jésus, surtout parmi les témoins directs qui l’avaient connu personnellement, était incontestable.” Ou encore : “…A la lumière des faits convaincants que j’avais découverts,…il me faudrait désormais beaucoup plus de foi pour conserver mon athéisme que pour faire confiance à Jésus de Nazareth !”.

Le film “The Case for Christ” (en français “Jésus, l’enquête”) est sorti en 2017 aux Etats-Unis.

Pour ceux qui parlent anglais, voici une longue vidéo et témoignage de Lee Strobel

Mis à jour le 7 janvier 2021. Par Xavier Gruffat. Sources : GospelPrime (Brésil), Christian Post (Etats-Unis), vidéos Youtube ci-dessus, Saddleback Church dans la région de Los Angeles

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 07.01.2021.