Publicité

La Pentecôte à travers les âges

La Pentecôte à travers les âgesLa Pentecôte est une fête commémorant la venue du Saint-Esprit, la troisième personne de la trinité chrétienne. Elle est célébrée dans toutes les églises chrétiennes 50 jours après Pâques, soit 10 jours après l’Ascension, d’où le nom de « pentecoste » qui signifie en grec : cinquantième jour. Découvrons à travers les âges les spécificités de cette célébration marquée par l’accomplissement de la promesse du Christ lorsqu’Il annonce à ses disciples lors de son ascension qu’après son départ viendrait l’Esprit de vérité (Saint-Esprit), une assistance divine destinée à rappeler aux siens l’amour et la présence de Dieu en toutes circonstances.
Avant Jésus Christ
À l’origine, la Pentecôte est une fête juive caractérisée par une action de grâce accueillant les premiers fruits de la moisson du blé. Elle acquiert progressivement d’autres significations et devient plus tard une fête hébraïque associée à l’Alliance entre Dieu et Moïse, symbolisée par la remise de la loi par Dieu entre les mains du prophète sur le mont Sinaï.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Après Jésus Christ

La Pentecôte s’est transformée en fête chrétienne après la résurrection du Christ. Elle commémore désormais le jour où les Apôtres ont reçu l’Esprit Saint qui descendait du ciel sous forme de langues de feu. Ce don de Dieu est vu comme une Nouvelle Alliance qui à la fois accomplit et succède à la Loi mosaïque. En effet, cet événement important de l’histoire de la Bible se situe au moment même où se déroulait cette fête juive et pendant lequel les disciples de Jésus se sont réunis dans le Cénacle de Jérusalem. Lorsqu’ils reçoivent le Saint-Esprit, ils se sont mis à parler en d’autres langues. La réception de ce don traduit la volonté de Dieu d’accorder sa grâce à tous les êtres humains et de répandre sa parole jusqu’aux confins de la terre, engageant chaque chrétien à devenir un acteur de cette promesse en accomplissant Son œuvre et en répandant à son tour la bonne nouvelle. Pour beaucoup de spécialistes, la Pentecôte marque le début de l’Eglise (qu’elle soit catholique ou protestante/évangélique) comme on l’a connaît aujourd’hui.

Pentecôte ou « dimanche blanc » ?

Dans les anciennes églises, la Pentecôte était célébrée pendant les 50 jours à partir de Pâques. Cette célébration est marquée par les baptêmes qui ont principalement lieu au début, c’est-à-dire le jour de Pâques, et à la fin, c’est-à-dire le jour de Pentecôte, de cette période de 7 semaines.

Dans certains pays ou endroits comme l’Europe du Nord ou l’Angleterre, la Pentecôte est la période privilégiée pour les baptêmes et un autre nom lui est attribué, celui de « dimanche blanc ». Cette appellation fait référence à la couleur des habits des nouveaux baptisés.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)


Le rouge, une couleur symbolique de la Pentecôte

Le rouge est très présent dans la plupart des églises occidentales, notamment catholiques lors de la célébration de la Pentecôte. Cette couleur symbolise le Saint-Esprit à travers les langues de feu qui sont descendues sur les Apôtres. De même, le rouge a toujours occupé une place particulière dans l’histoire de la Bible. Il représente le sang et la victoire, mais il sert aussi à honorer la mémoire des apôtres et des martyrs qui ont donné leur vie en sacrifice à l’image du Christ.


Par la rédaction de Romanvie.ch. Le 22 mai 2021. Photo illustration : Fotolia.com

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 22.05.2021

Publicité