La personne disparue le 27 décembre retrouvée sans vie

YVERDON-LES-BAINS Le corps de Sara, qui avait disparu de son domicile de Baulmes a été retrouvé sans vie lundi 6 janvier 2020 à proximité du lac sur la commune d’Yverdon-les-Bains au terme de nombreuses investigations et opérations de recherche. L’ami de la victime a été placé en détention; il est fortement soupçonné d’être impliqué dans ce qui paraît être un homicide.

Le corps sans vie de Sara, 17 ans, ressortissante afghane, qui avait disparu de son domicile de Baulmes depuis le 27 décembre 2019, a été retrouvé lundi 6 janvier 2020, vers 11h00, dans la région d’Yverdon-les-Bains, à proximité du lac. La victime a vraisemblablement été tuée plusieurs jours avant sa découverte dans des circonstances que l’enquête devra déterminer.


La personne disparue le 27 décembre retrouvée sans vie

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

L’enquête a permis d’établir que la victime avait rencontré son petit-ami en ville d’Yverdon-les-Bains le jour de sa disparition. Ce jeune homme de 19 ans, également ressortissant afghan et domicilié dans la région lausannoise, a été entendu à plusieurs reprises par la police, puis placé en détention provisoire le dimanche 5 janvier au matin. Les investigations se poursuivent afin d’établir son rôle dans cette affaire.

Une enquête pénale a été ouverte par la procureure de service. Les investigations ont été confiées aux enquêteurs de la brigade criminelle de la police de sûreté afin de déterminer les circonstances, les causes et le lieu exacts du décès. La cellule d’enquête compte plus de 30 inspectrices et inspecteurs.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

D’importants moyens ont été déployés pour retrouver la victime. Ainsi, près d’une vingtaine de gendarmes dont les plongeurs de la brigade du lac, 5 surveillants de la Police de la faune, 25 astreints de la PCI et plusieurs patrouilles de la Police Nord Vaudois ont été mobilisés pour ces recherches.


Afin de respecter la sphère privée de cette personne, ainsi que celle de sa famille, la Police cantonale vaudoise prie les médias de ne plus utiliser les photographies transmises lors de l’avis de disparition. Il est vivement recommandé de retirer ces images des bases de données et de toutes les publications effectuées.

Le 07 janvier 2020. Sources : Canton de Vaud, Photo d’illustration : © 2020 Pixabay

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 09.01.2020.