La répartition des tâches ménagères : un indicateur du bonheur dans le couple ?

Avec la question d’argent, la réparation des tâches ménagères est l’un des principaux sujets de dispute au sein du couple. Si le partage n’est pas équitable, cela peut créer de la rancœur et conduire, si vous ne faites pas attention, à la séparation. Plusieurs études ont montré que les couples qui se répartissent équitablement les tâches ménagères sont les plus heureux.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Tâches ménagères et bonheur conjugal


La répartition des tâches ménagères : un indicateur du bonheur dans le couple ?L’institution américaine Council on Contemporary Families a déclaré en 2006 que s’il y avait une tâche ménagère dont le partage inégal peut nuire au couple c’est la vaisselle. L’étude réalisée par cette institution a démontré que dans le couple où les femmes effectuaient majoritairement cette tâche, une tension plus accrue est perçue au sein du ménage, tant sur le plan relationnel que sur le plan sexuel. Anne Barrett, la directrice de l’Institut Pepper sur le vieillissement de la population et des politiques publiques au sein de l’Université de Floride affirme que le sentiment d’injustice engendrée par la répartition inéquitable des tâches ménagères, surtout si elle se fait au détriment de la femme, fait baisser le taux de satisfaction sexuelle.

Une étude réalisée par l’université de l’Illinois sur près de 220 couples américains nouvellement mariés montre que les couples qui se répartissent équitablement les tâches ménagères sont plus heureux que les autres. Cette étude a révélé que si l’un des deux partenaires estime que l’autre ne fait pas sa part de corvée, le bonheur conjugal ne perdure pas. La frustration est d’autant plus grande après l’arrivée d’un enfant.

Les 2 premières années de mariage : une période déterminante


Comment éviter que les poubelles non sorties, les vaisselles qui s’amoncellent sur l’évier et d’autres tâches ménagères non accomplies ne nuisent à votre couple ? La réponse est simple, déterminez les règles du jeu dès le début du mariage. Brian Olgolsky, un chercheur en développement humain et en études familiales affirme que c’est pendant les deux premières années de mariage ou de vie commune que doit se faire la négociation de la réparation des tâches. Après ces deux années, un schéma est établi et il est difficile de le changer par la suite. La frustration du partenaire lésé augmentera au fil des années, ce qui conduira fatalement à des disputes et peut-être à la séparation.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Établir les règles c’est bien, s’y tenir est encore mieux. Comment faire dans ce cas pour que la répartition des tâches soit respectée au fil du temps ? Ce n’est pas toujours facile, mais essayez de respecter la manière dont l’autre exécute sa part des tâches. Ainsi, évitez les critiques qui peuvent blesser inutilement. Si votre partenaire commence le nettoyage de la maison par la cuisine au lieu du salon, il n’y a pas de raison de reprendre ce qu’il a déjà fait, l’essentiel est que la maison soit propre. Si un jour l’un de vous se sent plus fatigué que d’habitude, soyez indulgent(e) et entraidez-vous. Profitez de ces moments passés ensemble à s’occuper de votre foyer pour vous retrouver et renforcer votre complicité.

Par Seheno et la rédaction de Romanvie.ch, 26 avril 2018 – Photos illustrations : Fotolia.com

Lire d’autres articles sur la vie de couple sur notre Love Blog

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 26.04.2018.