EDITORIAL – Le Temps, un bébé “New York Times”

Le journal libéral suisse Le Temps (Times en anglais ?) a choisi dans un article (qui en fait est plus un éditorial qu’un article, car manipulateur) et un éditorial à quelques jours du vote au Brésil, et probablement du mid-term aux Etats-Unis se d’acharner sur les évangéliques conservateurs, ainsi que les catholiques conservateurs. Avec le journal de l’éditeur Ringier qui se positionne désormais très clairement contre Trump et Bolsonaro avec sa position ultra-libérale (comme ils nous qualifient de ultra-conservateur), sans même entrer dans le débat, nous conservateurs de Suisse romande sommes totalement orphelins, sans plus aucun relais médiatique fort, sauf des petits blogs comme Romanvie.ch. Ce serait d’ailleurs intéressant que les évangéliques brésiliens et américains n’achètent plus de produits Nestlé, Novartis, Roche, Swatch, Rolex ou ABB. Là on va commencer à rigoler, d’ailleurs ce sont des annonceurs de Ringier ou je me trompe ?
Comme fondateur du site Romanvie.ch je leur ai fait parvenir un e-mail, le voici :



Bonjour,

Il est évident que vous êtes devenu (ou avez toujours été) un journal progressiste ou libéral comme le New York Times (en moins bien quand même), très éloigné du Wall Street Journal, qui au passage soutient Trump et Bolsonaro. Lire un article pour mieux comprendre notamment les médias conservateurs
Mais ce que vous n’avez à mon avis rien compris est que le libéralisme ou progressisme n’est pas mieux que le conservatisme.
Voici quelques réflexions :
Taux de suicide en Suisse, plus élevé que dans des pays conservateurs
– Casino, combien de personnes dépendantes comme à Montreux où j’ai grandi, qui mène au suicide. Justement si la théologie de la prosperité (les évangéliques qui croissent) fonctionne, c’est sans doute mieux que le casino, je ne parle même pas du casino online qui explose
– Cannabis, combien de personnes schizophrènes ?
– 10’000 morts par avortement en Suisse, une époque où se soucie des animaux et en en a “rien à foutre” des foetus, bizarre d’ailleurs comme vision progressiste.
– GPA, des familles où on ne sera plus qui est le père, la mère, le trans…
Vous êtes libres de choisir votre idéologie, mais je considère le conservatisme supérieur, et c’est pour cela qu’une majorité de Brésiliens vont voter conservateur ce dimanche.
On verra si un jour en Suisse nous les conservateurs n’allons pas aussi gagner (politiquement, religieusement, médiatiquement). J’admets que maintenant nous sommes en grande minorité, bien vous pour vous. Cela permet de ne pas perdre trop de lecteurs lors de critiques envers les évangéliques ou conservateurs.
Ce qui est clair en tout cas dans ma tête, et je le dis à tout le monde, la Suisse romande n’a pas de Wall Street Journal ou de Figaro, mais a un bébé New York Times.
Cordialement,
Xavier Gruffat
Diplômé EPF Zurich – Sao Paulo – Brésil
Romanvie.ch
Le 22 octobre 2018.
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 02.11.2018.

Pages les plus lues