Publicité

Paris sportifs en ligne : un caractère addictif passé sous silence

Les paris sportifs en ligne a le vent en poupe depuis 20151. Avec la prolifération des plateformes de jeux, l’accès facilité par le progrès de la technologie, l’influence de la publicité, le nombre d’États à leur accordé un cadre légal, la multiplicité des offres toujours plus alléchantes, les paris sportifs gagnent en popularité et les joueurs ont tendance à miser de plus en plus gros. Au Brésil, les paris sportifs semblent envahir la société avec de très nombreuses publicités dans les médias. Le gouvernement Lula cherche désormais à taxer ces plateformes, toutes basées hors du Brésil, mais peut-on réellement freiner l’engouement pour les paris sportifs en ligne au risque de compromettre les gains d’une industrie mondiale florissante et des revenus qui profitent aux États qui leur ont conféré un statut légal ?

Aux Etats-Unis, les sites de paris sportifs prennent en moyenne une commission de 5% sur un pari simple. Par exemple, si un joueur mise 1000 francs, en moyenne le joueur reçoit 950 francs et le site 50 francs. Ce taux peut fortement baisser lors de paris multiples. Rappelons que les loteries d’État prennent souvent une commission de 50%, en général sous forme d’impôt déguisé.

Une véritable drogue


Chez de nombreux joueurs, les paris sportifs ont dépassé le stade du loisir pour devenir une véritable drogue. Certaines données2 font état de plus en plus de pratiques “excessives” chez un profil de joueurs possédant le plus souvent plusieurs comptes avec différents opérateurs, qui parient et dépensent plus d’argent et qui sont plus sensibles aux incitations des publicités. Ces personnes au comportement impulsives présentent, pour la plupart, une addiction à l’alcool et une plus grande difficulté à réguler leurs émotions et leur faculté à juger leurs chances réelles de remporter des paris.

La force des publicités

Aux États-Unis, même les ligues sportives professionnelles, autrefois farouchement opposés aux paris sportifs, ont désormais fini par céder face aux profits des revenus publicitaires et aux intérêts générés par les partenariats de paris3. Assimilé aux opioïdes dont la prescription était fortement encouragée par les industries pharmaceutiques et les médecins, la pratique des paris sportifs en ligne est incitée par l’industrie et les gouvernements qui les supportent. Afin de séduire les joueurs, les publicités inondent la toile, les applications et les ondes du câble. L’idée est de faire savoir qu’il est facile de gagner, et implicitement de perdre, beaucoup d’argent grâce aux jeux.

D’énormes profits en jeu

Les jeux d’argent offrent un marché prospère et en pleine expansion. Les pays où les paris sportifs en ligne sont légaux n’ignorent pas que les parieurs perdent de l’argent et que beaucoup perdent le contrôle, mais ils préfèrent souvent mettre plutôt l’accent sur les revenus que perçoit l’État à travers cette industrie.

Au New Jersey, où les parieurs ont misé près de 35 milliards de dollars depuis juin 2018, l’État a engrangé 309 millions de dollars de recettes. En Pennsylvanie, les parieurs ont misé 19,6 milliards de dollars, générant plus de 380 millions de dollars de recettes. Au Kansas, où les paris sportifs sont devenus légaux, les parieurs ont déjà misé 1,1 milliard de dollars, et l’État a collecté près de 2,7 millions de dollars4.

Paris sportifs en ligne : un caractère addictif passé sous silence


Augmentation du jeu pathologique

Le jeu pathologique, aussi nommé jeu compulsif, jeu excessif ou ludomanie, est une forte addiction compulsive aux jeux et paris5. Aux États-Unis, si la proportion d’Américains diagnostiqués avec un « jeu pathologique » s’est maintenue à moins de 1 %, selon le Centre international pour le jeu responsable, avec 7 millions d’Américains qui souffriraient d’une dépendance au jeu à un « coût social » annuel de 7 milliards de dollars, les chiffres ont augmenté de 2021 à 2022. Une augmentation de 45% du nombre d’appels, de SMS et de messages à la ligne d’assistance nationale sur le jeu problématique a été enregistrée6. Rien que dans le New Jersey, la ligne d’assistance aurait connu une augmentation de 200% au cours des quatre dernières années et pourtant cela ne semble pas encore alerter les autorités pour mettre en place des programmes contre la dépendance aux jeux.

Des retombées affectant tous les aspects de la vie

Chez les joueurs pris d’addiction, les impacts touchent autant les parieurs que son entourage. Selon les spécialistes, au moins 5 autres personnes, dont les partenaires, les enfants, les familles et les employeurs, sont concernées par les retombées négatives de la dépendance au jeu. Malheureusement, contrairement à d’autres problèmes comme la toxicomanie ou encore la dépendance à la pornographie, la dépendance aux paris sportifs en ligne est plus complexe, car les parieurs pensent être capables de résoudre eux-mêmes leurs problèmes de dette en gagnant. La recherche d’un traitement ne constitue ainsi pas une préoccupation majeure, car ils ont en permanence l’impression qu’ils ne sont plus qu’à un pari de tout remettre en ordre alors que dans l’attente de cette grande victoire qui ne viendra jamais, ils sont déjà pris au piège dans un cycle sans fin d’endettement.

Le 11 mai 2023. Sources : Folha de S.Paulo, Estado de S.Paulo, The Free Press (https://www.thefp.com/), Observatoire français des drogues et des tendances addictives, Wikipédia, National Council on Problem Gambling

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

  1. données publiées par l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives sur<i> l’État des connaissances sur les paris sportifs en ligne </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
  2. publiées par l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives sur<i> l’État des connaissances sur les paris sportifs en ligne </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
  3. article publié sur<i> Si.com </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
  4. article publié en ligne sur<i> The free press : Sports Betting Is the “New Oxycontin” </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
  5. définition donnée par le site<i> Wikipédia  </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
  6. publication dans la revue du<i> National Council on Problem Gambling  </i>, site accédé par Creapharma.ch le 10 mai 2023 et le lien marchait à cette
    date
Observação da redação: este artigo foi modificado em 11.05.2023

Publicité