Plus un pays est riche, moins il donne de l’importance à la religion, sauf pour les Etats-Unis

Lakewood ChurchWASHINGTONCe n’est peut-être pas une surprise si la plupart des nouvelles entreprises à très grand succès mondial (Apple, Google, Facebook) sont toutes américaines. En effet, les Américains se distinguent nettement des autres pays riches et notamment européens en étant plus optimistes et en ayant davantage la foi (aux Etats-Unis la foi chrétienne en majorité). Comme le montre une très sérieuse étude d’un des plus grands Think Tank (laboratoire d’idées) au monde, le Pew Research Center à Washington.


Plus un pays est riche, moins il est religieux

Entre 2011 et 2013 le Pew a fait un sondage en posant la question suivante: “Quelle rôle joue la religion dans votre vie ?”. En corrélant le PIB par habitant, les chercheurs ont constaté que plus un pays était pauvre, donc avec un PIB par habitant faible et plus il donnait de l’importance à la religion. A l’inverse, la majorité de la population des pays riches, sauf les Etats-Unis, ne donnait pas une grande valeur à la religion.

Les chercheurs ont retenu la réponse: “La religion joue un rôle très important pour moi” est ont classé les pays par rapport au pourcentage de personnes répondant de cette façon comme le montre la courbe ci-dessous.

US stands out as rich nation highly religious

Dans le détail, plus de 95% des Pakistanais, avec un PIB par habitant par année dans ce pays inférieur à US$ 3’000, estimaient que la religion jouait un rôle très importante dans leur vie. D’autres grands pays à bas revenu comme l’Indonésie et le Nigéria présentaient des résultats proches.


Les populations du Brésil et d’Afrique du Sud, qui sont considérés comme des pays à revenu intermédiaire ou émergents (les fameux BRICS) avec environ US$ 10’000 de revenus par an, donnent sans surprise une place très importante à la religion dans leur vie. La religion évangélique qui est notamment en très forte croissance au Brésil, un dernier sondage paru début 2015 a montré que 40% des jeunes brésiliens seraient désormais évangéliques, ne devrait pas inverser la tendance ces prochaines années.

Le Mexique et l’Argentine, deux nations à majorité catholique sont plus partagées, avec un peu moins de 50% de la population donnant une grande importance à la religion pour le Mexique et même moins de 40% pour l’Argentine. Les questions ont été réalisées, semble-t-il, avant l’arrivée du Pape François au pouvoir de l’Eglise Catholique. En 2015 les résultats pourraient être un peu différent.

De façon assez étonnante on notera qu’Israël ne donne pas une grande priorité à la religion avec seulement environ 25% estimant que la religion joue un rôle très important. L’Italie aussi apparaît en bas de classement, malgré la grande influence de l’Eglise Catholique dans ce pays.

Sans surprise avec un résultat bas, 15% des Français estiment que la religion joue un rôle très important dans leur vie.

Etats-Unis, de Tocqueville à Weber, pays béni ?

Les Etats-Unis, qui sont une nation riche, ne suivent pas la courbe. C’est l’exception qui confirme la règle, car malgré un PIB par habitant de plus de US$ 50’000, plus de 50% des Américains estiment que la religion joue un rôle très important dans leur vie.

C’est très probablement un grand avantage, surtout lors de crise, pour maintenir toujours un espoir dans le futur.  Même si, ne nous trompons pas, la crise de 2008 a massivement augmenté le taux de suicide aux Etats-Unis comme l’a montré The Economist dans une édition de début 2015. Aucun pays n’est donc à l’abri d’une grave crise.

Le Français Alexis de Tocqueville estimait déjà il y a 2 siècles que les Etats-Unis étaient un pays “exceptionnel”. Le plus grand sociologue de tous les temps, l’Allemand Max Weber, avait aussi posé un diagnostic similaire en relevant la puissance du protestantisme (calviniste surtout) pour expliquer le grand succès des Etats-Unis dans le monde.

Il est vrai que si l’on compare les Etats-Unis au Brésil, également un pays de la même taille et presque de la même population, le destin n’est de loin pas comparable.  Plusieurs raisons sont avancées comme le Catholicisme, privilégiant plutôt la pauvreté que la richesse (suite à une interprétation différente des Évangiles notamment),  et la domination sous un régime royaliste du Portugal pendant plusieurs siècles, jusqu’au début du 19ème siècle.

Si vous lisez des livres de la Silicon Valley (ex. sur l’innovation, la créativité), vous verrez que ce qui revient souvent est l’importance du Destin dans le succès, c’est-à-dire de Dieu. Autrement dit le succès n’est pas le signe du hasard, comme beaucoup de Français le pensent, mais aux Etats-Unis c’est l’influence de Dieu, autant sur le pays (Etats-Unis) que dans les entreprises ou la vie des personnes. C’est clairement la grande influence du protestantisme calviniste sur toute la société américaine.  Dans les grandes églises évangéliques brésiliennes, ce concept est fortement véhiculé, ce qui fait que le Brésil est en train de très fortement “s’américaniser”. On verra si cela sera suffisant pour avoir le même succès que son voisin du nord.

Et la Suisse ?

La Suisse n’apparaît pas dans ce classement. Les résultats devraient probablement être assez proches de la France et surtout de l’Allemagne, ce dernier pays compte un peu plus de 20% de la population considérant que la religion joue un rôle très important dans leur vie.

Romanvie milite pour que la Suisse s’inspire davantage de l'”esprit américain” plutôt que Français, c’est l’une des raisons de l’existence du site Romanvie.ch.

Relevons finalement que l’Arabie saoudite, un pays très riche, n’apparaît pas dans ce classement, selon nos informations les résultats devraient être proches des Etats-Unis, c’est-à-dire une autre exception confirmant la règle.

Le 13 mars 2015. Par Xavier Gruffat. Sources : Pew Research Center. Photo: Wikipedia, la Lakewood Church à Houston (Texas), plus grande église des Etats-Unis

Vidéo d’un groupe évangélique en tournée aux Etats-Unis (Newsboys)

Lire aussi:  Dieu l’avait dit dès le commencement, manger des fruits et légumes est bon pour l’Homme (étude)

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 13.03.2015.