Publicité

Prix des médicaments: la Suisse pénalisée par la force du franc

BERNELes prix des médicaments en Suisse restent en moyenne plus chers que dans les pays européens. L’écart s’est même creusé pour les médicaments brevetés en raison, notamment, de la force du franc, selon une étude périodique de santésuisse et Interpharma présentée vendredi.

Prix des médicaments: la Suisse pénalisée par la force du franc

L’association faîtière de l’assurance-maladie et l’association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche ont présenté les résultats de leur analyse comparative des prix des médicaments entre la Suisse et neuf pays européens (France, Allemagne, Grande-Bretagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Pays-Bas et Suède) lors d’une conférence de presse conjointe vendredi à Berne.

Il en est ressorti que les prix des médicaments protégés par un brevet étaient en moyenne 8,9% plus chers en Suisse que chez nos voisins en 2023. L’écart de prix s’est même creusé de 3,5% par rapport à 2022. Quant aux traitements originaux dont le brevet a expiré, ils étaient 14,3% meilleur marché à l’étranger.


Les différences de prix demeurent particulièrement importantes sur les génériques et les biosimilaires: dans les pays européens, les génériques étaient l’an dernier presque moitié moins chers (45,3%) et les biosimilaires coûtaient 29,9% de moins.


Potentiel d’économies avec les génériques

Les médicaments représentent une part importantes des coûts dans l’assurance-maladie de base. Lors de la conférence de presse, la directrice de Santésuisse Verena Nold a expliqué, chiffres à l’appui, comment ils faisaient grimper les coûts de la santé. “Les médicaments destinés aux traitements ambulatoires ont coûté 8,9 milliards de francs en 2023. La progression est de 5,3% par rapport à l’année précédente”, a-t-elle déclaré. Ce sont les médicaments contre le cancer qui ont connu la plus forte croissance.

Autre raison pour la hausse des coûts de la santé: les prix des médicaments génériques sont bien trop élevés par rapport à l’étranger. “Les génériques représentent une part de marché de 1,4 milliard de francs en Suisse. En abaissant les prix au niveau moyen des pays de référence (55%), au moins 370 millions de francs seraient économisés immédiatement et sans perte de qualité”, a soutenu Verena Nold.

La directrice de Santésuisse voit également un potentiel d’économies avec les biosimilaires: “En abaissant leurs prix au niveau moyen des pays de référence (70%), au moins 50 millions de francs pourraient être économisés de suite.”

Verena Nold ne voit toutefois pas seulement des économies en termes de réductions des prix. Elle évoque, entre autres, une réduction des marges de distribution, une vérification des prix des médicaments chaque année au lieu de tous les trois ans et un droit de recours et de réclamation pour les assureurs maladie.

De son côté, René Buholzer, directeur et délégué du comité directeur d’Interpharma, a souligné que, sans tenir compte de la force du franc, les prix des médicaments protégés par un brevet en Suisse rejoignaient presque ceux de l’étranger. “A taux de change constants, l’écart de prix n’est que de deux points de pourcentage”, a-t-il indiqué, ajoutant que les différences entre les prix des médicaments brevetés étaient en comparaison européenne plutôt faibles par rapport à d’autres biens. Les marchandises et services sont en effet de 30 à 47% plus chers en Suisse que dans d’autres pays européens.

Le directeur d’Interpharma a par ailleurs affirmé que les mesures prises afin de maîtriser les coûts ont porté leurs fruits. Parmi elles, les contrôles réguliers des prix aboutissent chaque année à des économies de 1,5 milliard de francs. Selon lui, les médicaments innovants font partie des solutions pour réduire les coûts de la santé. “En 2019, les innovations pharmaceutiques ont permis de réduire les jours d’hospitalisation de 17,3%, soit des économies d’environ 3 milliards de francs”, a-t-il déclaré.

Le 31 mai 2024. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 06.06.2024

Publicité