Publicité

Théologie – Apocalypse : qu’est-ce que le “dispensationalisme” ? (Chat GPT-4o)

Le dispensationalisme est une interprétation de la Bible qui divise l’histoire biblique en différentes périodes ou “dispensations” dans lesquelles Dieu traite l’humanité de manières distinctes. Chaque dispensation est vue comme une période de temps particulière caractérisée par une révélation spécifique et une responsabilité humaine correspondante. Il s’agit d’une vision dite futuriste, et non prétersite, de l’Apocalypse et de la fin des temps.

Les dispensations typiques incluent :

1. Innocence (avant la chute de l’homme, dans le jardin d’Éden)

2. Conscience (de la chute à Noé)

3. Gouvernement humain (de Noé à Abraham)

4. Promesse (d’Abraham à Moïse)

5. Loi (de Moïse à Christ)

6. Grâce (de la première venue de Christ jusqu’à la seconde venue)

7. Millénium (le règne millénaire de Christ sur terre)

Le dispensationalisme est souvent associé à une interprétation littérale de la Bible et est populaire parmi certains groupes évangéliques et fondamentalistes chrétiens.

Darby

Le dispensationalisme a été systématisé au XIXe siècle par John Nelson Darby, un théologien et pasteur anglo-irlandais. Darby était une figure clé du mouvement des Frères de Plymouth, également connu sous le nom de mouvement des Frères.

Etats-Unis

Les idées de Darby ont eu une influence significative, particulièrement en Amérique du Nord. C. I. Scofield, un pasteur et théologien américain, a popularisé le dispensationalisme à travers sa Bible Scofield annotée, publiée en 1909, qui incluait des notes explicatives dispensationalistes. Cette Bible a largement contribué à la diffusion du dispensationalisme parmi les évangéliques.

Rôle d’Israël

Dans le cadre du dispensationalisme, Israël joue un rôle central et distinct de l’Église. Voici les principaux aspects de la vision dispensationaliste du rôle d’Israël :

1. Distinction entre Israël et l’Église : Une des caractéristiques fondamentales du dispensationalisme est la distinction nette entre Israël (le peuple juif) et l’Église (les croyants chrétiens). Selon cette perspective, les promesses bibliques faites à Israël dans l’Ancien Testament ne sont pas transférées à l’Église mais restent valables pour Israël en tant que nation.


2. Prophéties et accomplissements futurs : Le dispensationalisme enseigne que les prophéties de l’Ancien Testament concernant Israël seront littéralement accomplies à l’avenir. Cela inclut la restauration d’Israël en tant que nation, le retour des Juifs en Terre Sainte, et un futur règne millénaire de Christ sur terre, centré à Jérusalem.

3. Rôle eschatologique : Israël occupe une place centrale dans les événements de la fin des temps. Le dispensationalisme soutient que le retour du Christ sera précédé par une série d’événements prophétiques impliquant Israël, tels que la tribulation, la bataille d’Armageddon, et le rassemblement des nations contre Israël.

4. Le royaume millénaire : Selon le dispensationalisme, après le retour du Christ, il établira un royaume millénaire de paix et de justice sur terre, avec Jérusalem comme centre. Pendant cette période, les promesses faites à Israël dans l’Ancien Testament, telles que le règne messianique et la bénédiction sur la nation d’Israël, seront accomplies.

5. Interprétation littérale des Écritures : Le dispensationalisme insiste sur une interprétation littérale des prophéties bibliques. Cela signifie que les promesses faites à Israël sont vues comme ayant des accomplissements littéraux et futurs, plutôt que d’être comprises de manière allégorique ou spirituelle.

En résumé, dans le dispensationalisme, Israël a un rôle distinct et crucial dans le plan divin, avec des promesses spécifiques et des prophéties qui sont censées se réaliser littéralement dans le futur. Cette perspective a une influence significative sur la théologie et l’eschatologie de nombreux groupes évangéliques.

Retour des Juifs

Le retour des Juifs en Terre Sainte (Israël) est un élément central du dispensationalisme et est souvent appelé l’aliyah. Voici comment le dispensationalisme voit ce processus :

1. Prophétie de la restauration : Le dispensationalisme interprète de nombreuses prophéties de l’Ancien Testament comme annonçant le retour des Juifs dans leur terre ancestrale. Passages comme Ézéchiel 37 (la vision des ossements desséchés) et Jérémie 31:8-10 sont souvent cités comme prédictions du rassemblement futur des Juifs.

2. Sionisme chrétien : Beaucoup de dispensationalistes soutiennent activement le sionisme, le mouvement pour le retour des Juifs en Terre d’Israël et l’établissement d’un État juif. Ils voient la création de l’État d’Israël en 1948 comme une étape significative de l’accomplissement prophétique.

3. Rôle eschatologique : Le retour des Juifs est vu comme une préparation pour les événements de la fin des temps. Selon le dispensationalisme, le rétablissement d’Israël est une condition préalable à l’accomplissement de nombreuses prophéties eschatologiques, y compris la tribulation, la bataille d’Armageddon et le retour de Jésus-Christ.

4. La Terre d’Israël : Le dispensationalisme met un accent particulier sur la terre physique d’Israël, vue comme ayant une importance théologique et prophétique continue. La possession et le contrôle de cette terre par le peuple juif sont considérés comme essentiels pour l’accomplissement des prophéties bibliques.

5. Soutien politique et moral : En raison de ces croyances, de nombreux dispensationalistes soutiennent fermement l’État d’Israël sur le plan politique et moral. Ils voient ce soutien comme aligné avec la volonté divine et les prophéties bibliques.

En résumé, le retour des Juifs en Terre Sainte est perçu par les dispensationalistes comme une réalisation clé des prophéties bibliques et un signe des temps de la fin. Ils considèrent ce retour comme un événement préparatoire majeur pour les développements eschatologiques qui culmineront avec le retour de Jésus-Christ et l’établissement de son royaume millénaire sur terre.

Théologie - Apocalypse : qu'est-ce que le "dispensationalisme" ? (Chat GPT-4o)

L’Église catholique a une perspective eschatologique distincte qui se distingue à la fois du dispensationalisme et du préterisme. Voici les principales croyances eschatologiques de l’Église catholique :

1. Second Avènement de Christ : L’Église catholique enseigne que Jésus-Christ reviendra à la fin des temps pour juger les vivants et les morts. Ce second avènement est attendu avec certitude mais sans spéculation sur le moment précis de son occurrence.

2. Résurrection des morts : Les catholiques croient en la résurrection corporelle des morts à la fin des temps. Tous les morts ressusciteront, les justes pour la vie éternelle et les méchants pour la condamnation éternelle.

3. Jugement dernier : Au moment du second avènement, il y aura un jugement final où chaque personne sera jugée par Christ en fonction de ses actions et de sa foi. Ce jugement déterminera leur destin éternel, soit au ciel soit en enfer.

4. Ciel, Enfer et Purgatoire :

A. Ciel : Les justes, après le jugement, entreront dans la pleine communion avec Dieu au ciel.

B. Enfer : Ceux qui meurent en état de péché mortel non repenti seront condamnés à l’enfer, un état de séparation éternelle de Dieu.

C. Purgatoire : L’Église catholique enseigne l’existence du purgatoire, un état temporaire de purification pour ceux qui meurent en état de grâce mais qui ont encore besoin de purification avant d’entrer au ciel.

Interprétation des prophéties : L’Église catholique ne suit pas une interprétation strictement littérale ou futuriste des prophéties bibliques. Elle adopte souvent une approche allégorique ou typologique, cherchant à comprendre le sens spirituel et moral des textes prophétiques.

Rôle de l’Israël : L’Église catholique voit l’Israël biblique comme ayant un rôle historique important dans le plan de salut de Dieu, mais elle considère l’Église comme le nouvel Israël, l’accomplissement spirituel des promesses de Dieu. Les catholiques croient que l’Église est le corps du Christ et que les promesses faites à Israël se réalisent maintenant dans et par l’Église.


5. Règne millénaire : L’Église catholique ne soutient pas l’idée d’un règne millénaire littéral de Christ sur terre avant la fin des temps (millénarisme ou prémillénarisme). Elle enseigne que le “millénium” mentionné dans l’Apocalypse 20 est symbolique, représentant le règne spirituel de Christ dans l’Église actuelle.

6. Le Royaume de Dieu : L’Église catholique enseigne que le Royaume de Dieu est déjà présent en partie sur terre à travers l’Église et les sacrements, mais qu’il sera pleinement réalisé à la fin des temps avec le second avènement de Christ.

Ces croyances ou doctrines forment une partie intégrante de la doctrine catholique sur la fin des temps et sont enseignées dans le Catéchisme de l’Église catholique, un document qui résume la foi catholique et ses enseignements officiels.

Le 8 juillet 2024. Sur une idée de Xavier Gruffat. Avec aide de Chat-GPT 4o (version payante) et du professeur Luiz Sayão (interview par médias de X.Gruffat).

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 08.07.2024

Publicité