Aux Etats-Unis et au Brésil, des séries bibliques en prime time !

IMAGINEZ UNE SERIE BIBLIQUE A 21H00 SUR TF1 OU RTS1

Lakewood ChurchSAO PAULO – NEW YORKAvec presque 1 milliard d’habitants, le continent américain devient de plus en plus le poumon et le coeur de l’Occident chrétien. Pour ne citer que les deux plus grands pays du continent, les Etats-Unis et le Brésil, avec respectivement plus de 300 et 200 millions d’habitants, les grandes télévisions (networks) de ces pays commencent à bien prendre en compte les évangéliques dans leur programme, au Brésil ce sont même les évangéliques qui commencent à dicter le contenu de la novela sur la TV Globo.

Photo: plus grande église évangélique des Etats-Unis, à Houston (Texas)


Etats-Unis, la NBC

Tout le monde sait que les Etats-Unis sont un pays avec une très grosse communauté évangélique, environ 25% de la population, si on inclut les protestants mainline (mais en général eux sont plus progressistes et moins intéressés par ce type de contenu), on arrive à presque 50% des Américains. Sans compter les Catholiques, plus de 20% qui eux aussi sont attachés à la représentation de Jésus dans les médias.

Hier, le dimanche de Pâques, le très puissant network NBC (il y en a 3 autres avec de fortes audiences, CBS, ABC et Fox) a diffusé une série sur la vie de Jésus après la Résurrection, appelé ‘A.D. The Bible Continues’. C’est assez rare pour être signalé, car jusqu’à présent il s’agissait surtout des chaînes câblées comme History Chanel qui diffusaient des séries bibliques. La série va durer 12 semaines sur la NBC, selon le Washington Post des millions d’Américains vont regarder cette série.  La série est produite par M. Burnett, très célèbre dans les milieux évangéliques américains (baptistes notamment), c’est lui qui a produit la série à succès “The Bible”, vue par 100 millions d’Américains.

Brésil, plus de 10 millions de Brésiliens regardent la série “Les 10 Commandements” 

Au Brésil, les choses deviennent encore plus intéressantes pour les évangéliques. Actuellement on estime aussi que 25% des Brésiliens sont évangéliques, mais certaines sources parlent déjà de plus de 30% de la population avec une explosion chez les jeunes. Mais à la grande différence des Catholiques brésiliens, les Evangéliques sont bien plus pratiquants et engagés (financièrement aussi, en versant la dîme). Selon le magazine Veja du 3 avril 2015, seulement 10% des Brésiliens sont des catholiques pratiquants. On peut clairement dire qu’il y a désormais  plus d’évangéliques pratiquants (probablement 80% des évangéliques sont pratiquants) que les catholiques au Brésil, le Pape le savait et c’est pourquoi il avait entrepris un voyage à Rio de Janeiro en 2013. Au Brésil les évangéliques appartiennent surtout à la classe populaire et moyenne, aux Etats-Unis les évangéliques sont plus de la classe moyenne et bourgeoisie.

Au Brésil on a comme aux Etats-Unis principalement aussi 4 grands networks (chaînes TV): Globo, Record, SBT et Band. La Globo est de loin la chaîne avec le plus d’audience à cause de la diffusion de novelas en prime time (des séries qui durent environ 8 mois et sont diffusées chaque jour du lundi au samedi, la Globo diffuse actuellement 3 séries à 18h, 19h et 21h). La Record, le 2ème network en terme d’audience, appartient au fondateur (Edir Macedo) de l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu, une très puissante église évangélique de tendance pentecôtiste. Sur cette chaîne, chaque jour de la semaine on peut désormais voir une novela biblique appelée “Les 10 commandements”. L’audience est bonne avec certains soirs plus de 10 millions de Brésiliens qui regardent.


Sur la TV Globo, la novela actuelle n’a rien de biblique, en comptant des baisers lesbiens de femmes. Ce qui a attiré une forte réaction des évangéliques mais aussi du publique en général, il est vrai que ces novelas contiennent beaucoup de scène de sexe ou encore de prositution. Pour la première fois depuis des années, l’audience de la Globo chute. C’est pourquoi les auteurs de la novela sont en train de changer le scénario (il est écrit presque en direct, jour après jour) pour le rendre plus compatible auprès du public évangélique et catholique.

Bref, dans l’économie de marché, si un peuple devient toujours plus évangélique comme le Brésil, les télévisions n’ont qu’à s’adapter ou elles risquent de perdre des revenus publicitaires et donc des parts de marché.

En Suisse et en France, avec un nombre d’évangéliques compris entre 2 et 3%, l’heure n’est pas encore à avoir une série biblique en prime time sur TF1 ou RTS1, mais un jour les choses pourront peut-être changer.

Par Xavier Gruffat (pharmacien, MBA), expert des médias et des mouvements évangéliques mondiaux

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 06.04.2015.

Pages les plus lues