Violences et menaces contre les fonctionnaires

VAUDCe vendredi 25 septembre, lors d’une intervention dans le quartier de la Planchette à Aigle, des fonctionnaires de police ont été violemment pris à partie par une dizaine de jeunes gens. Plusieurs personnes ont été interpellées et conduites dans les locaux de police. La procureure de service a ouvert une enquête afin d’établir les faits.

Vendredi 25 septembre 2020, vers 22h30, la police du Chablais vaudois (EPOC) s’est rendue dans le quartier de la Planchette à Aigle, suite à divers appels faisant état d’une bagarre impliquant une dizaine de personnes.


Arrivés sur place et alors qu’ils procédaient aux identifications, les policiers ont été pris à partie par de jeunes hommes qui les ont copieusement insultés et menacés, cherchant pour certains clairement l’affrontement physique avec les agents de l’EPOC. Ces derniers ont dû faire usage de leur spray afin de maintenir une distance de sécurité.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Appelées en renfort, quatre patrouilles de la gendarmerie vaudoise (8 policiers) sont rapidement intervenues sur les lieux.

Les jeunes ont alors pris leurs distances avec les policiers puis les ont copieusement arrosés de pierres et autres objets, endommageant fortement deux véhicules de police. Aucun agent n’a heureusement été blessé par ces projectiles. Deux jeunes hommes sont ensuite revenus à la charge contre les policiers pour en découdre physiquement. Ils ont pu être interpellés.

Les investigations menées sous la direction de la Procureure de service ont conduit à l’interpellation de deux autres individus, également impliqués dans ces événements.

Ces quatre personnes ont été conduites dans les locaux de la Police cantonale et ont été retenues plusieurs heures pour les besoins de l’enquête. Elles ont finalement été relaxées au terme des auditions par le Ministère public. Il s’agit de deux ressortissants portugais, un Ivoirien et un Brésilien, tous âgés entre 19 et 22 ans et domiciliés dans la région.

Si vous avez aimé cet article, inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Violences et menaces contre les fonctionnaires

Des plaintes pénales ont été déposées par plusieurs policiers pour menace et violence contre les autorités et les fonctionnaires. Les corps de police ont également déposé plainte pour les dommages aux véhicules.


Une action coordonnée entre l’EPOC et la Gendarmerie vaudoise a été mise en place dans la nuit de samedi à dimanche permettant au final d’offrir aux habitants du quartier de la Planchette une nuit calme.

Source : communiqué de presse de la police vaudoise – Le 27 septembre 2020. Photo illustration : Adobe Stock / © 2020 Pixabay

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)
Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 28.09.2020.