Publicité

Nicaragua : l’extrême-gauche peut faire pire que l’extrême-droite

MANAGUA Il y a beaucoup de critiques sur le président de droite ou d’extrême-droite (c’est selon) du Brésil Jair Bolsonaro, certaines avec raison quand il ne respecte pas les valeurs de la République, d’autres par simple manipulation des journalistes de gauche et du centre (ex. Le Temps en Suisse, Libération ou Le Monde). Mais regardons aussi le Nicaragua, un pays de 6,6 millions d’habitants d’Amérique centrale avec un très petit PIB (12,6 milliards de dollars, au moins 50 fois moins que la Suisse rapportée au nombre d’habitants).

Eléctions début novembre

Selon le journal Folha de S.Paulo du Brésil, pourtant classé à gauche, le gouvernement actuel du Nicaragua persécute les candidats de l’opposition. Il faut savoir qu’une élection présidentielle a lieu ce dimanche (7 novembre 2021) mais sans aucune observation internationale, suite à une décision de la Cours Suprême du pays ne voulant pas d’observateurs étrangers. Le Président en place du Nicaragua Daniel Ortega âgé de 75 ans, dictateur d’extrême-gauche (sandiniste) qui dirige officiellement le pays et officieusement avec sa femme, devrait être réélu ce dimanche dans une élection de « façade » selon la Folha.


4ème mandat


M. Ortega est au pouvoir présidentiel depuis 2007 et brigue un 4ème mandat. Selon un sondage Gallup, 78% des Nicaraguayens considèrent la réélection d’Ortega illégitime et 65% voteraient pour un candidat de l’opposition, s’il existait (cela ne semble pas le cas actuellement, car les autres candidats d’Ortega à la présidentielle de dimanche sont ses alliés politiques).

Economie

Au passage la situation économique dans ce pays est terrible avec une contraction du PIB en 2020 de 8,8%, cette année la contraction pourrait dépasser les 10%. L’aide d’un autre pays d’extrême gauche, le Venezuela, ne semble plus être suffisante. Autre chiffre intéressant, seulement 5,5% des habitants du Nicaragua sont entièrement vaccinés contre la Covid-19. Le Nicaragua est situé entre le Honduras (autre pays pauvre) au nord et le Costa Rica au sud plus riche et très touristique. Beaucoup de Nicaraguayens émigrent justement vers le Costa Rica ou vers les États-Unis (souvent de façon illégale). L’immigration illégale des Nicaraguayens vers les Etats-Unis mène à une crise politique du gouvernement Biden, les vases communicants…

Managua, Nicaragua.

Le 6 novembre 2021. Texte rédigé par Xavier Gruffat, Romanvie.ch. Sources : Folha de S.Paulo, RTS (émission Forum). Crédit photo : Adobe Stock.

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 06.11.2021

Publicité