Religion (catholiques, évangéliques et juifs), il y a aussi du très bon !

BERNE – Il est très facile de critiquer les religions et les adeptes de ces religions, les médias aiment bien le faire. Sauf qu’il y a quelques histoires singulière qui vous feront peut-être changer d’avis. En voici trois.


Tout d’abord au Brésil, une famille évangélique qui a adopté un adolescent gravement handicapé. Une seule phrase suffit pour montrer l’extrême amour et compassion pour cette personne. Même si je n’ai plus les sources exactes à vous présenter, j’avais lu ou entendu que les évangéliques adoptent plus que la moyenne, notamment des enfants handicapés ou avec des problèmes parfois graves de santé.

Puis un rabbin juif américain de 51 ans qui a donné deux de ses organes à deux personnes inconnues différentes. Il appartient à seulement 47 personnes aux Etats-Unis qui ont réussi cet exploit ou acte d’extrême amour pendant ces 25 dernières années dans un pays de 330 millions d’habitants, comme le relève le Wall Street Journal le 1er octobre 2019.


Le même article du grand journal américain conservateur mentionne aussi un catholique de 54 ans qui a aussi donné deux organes différents à deux personnes différentes, cette fois à des membres de sa famille et non pas des inconnus. La religion catholique a joué un grand rôle pour son double don d’organes.

Le 1er octobre 2019. Par Xavier Gruffat

Détails de la rédaction: Cet article a été mis à jour le 01.10.2019.

Pages les plus lues