Publicité

Théologie : la prière a-t-elle de l’impact dans le Calvinisme ?

Se mettre au diapason de Dieu

GENEVE Sachant que la doctrine calviniste (parfois appelée doctrine réformée) repose sur la souveraineté absolue de Dieu et la prédestination, on peut se poser la question de savoir si Dieu répond ou non à nos prières. Puis on peut même aller plus loin et se demander si prier fait sens pour un calviniste. Rappelons que la souveraineté absolue de Dieu signifie que les différents événements comme par exemple les enfants d’Abraham ne dépendent pas du désir ou de l’effort humain, mais de la miséricorde de Dieu (lire Romains 9 : 10-16).

Pour la première question, on peut aussi la formuler de la façon suivante : “Est-ce que Dieu peut changer ses plans à travers la prière ?”. La réponse n’est pas facile, mais on peut identifier certains éléments bibliques.

Si on lit certains passages de la Bible comme 2Rois 20.1-6 où Dieu augmente l’espérance de vie du roi de Juda Ézéchias de 15 ans suite aux prières du prophète Isaïe, on peut dans un premier temps avoir tendance à répondre par oui, la prière peut changer les plans de Dieu. Dans Genèse 6 ou dans 1 Samuel 15.11 on peut supposer que Dieu regrette certains choses. La question est donc, comment Dieu qui est souverain, omniscient ou encore parfait peut regretter l’une de ces décisions ? Le pasteur presbytérien calviniste Augustus Nicodemus explique dans l’un de ses livres que cette vision d’analyser Dieu est de l’anthropomorphisme, c’est-à-dire une tendance à concevoir la divinité à l’image de l’homme, ou de l’anthropopathisme, l’assignation de caractéristiques émotionnelles humaines à un non-humain quand il ne les possède. Dieu n’est pas humain, mais dans la Bible on trouve parfois des passages qui montrent un Dieu “humain” par exemple avec des mains (ex. cans Is. 25.10 ou Pv. 15.3). Ces textes ont comme objectif de nous aider à comprendre Dieu, de notre point de vue humain.

Dieu omniscient, aucun regret

En fait, Dieu ne regrette pas d’avoir créé l’homme comme dans la Genèse chapitre 6, mais il l’explique à Noé pour qu’il puisse comprendre ce qu’il voulait dire. Dieu, bien entendu, sait tout et avait prévu chaque étape de la vie des hommes, il est souverain et omniscient. Bref, on doit comprendre ces regrets divins de façon figurée.

Pour revenir au roi Ézéchias, il est difficile d’avoir une position tranchée, car il faudrait en premier savoir exactement les plans de Dieu, or on ne le sait pas. Il est possible que tout était prévu à l’avance.


Faut-il prier ?

La réponse est oui, mais peut-être dans une vision plus de rendre grâce, remercier Dieu plutôt que de demander des choses impossibles. On peut y voir ici une notion d’humilité et de dialogue avec Dieu, sans le forcer à changer le cours des choses. Prier fait partie du plan de Dieu. Dieu peut utiliser la prière comme un moyen d’atteindre sa gloire. Pour les théologiens calvinistes, comme M. Nicodemus, la date de notre mort est définie depuis l’éternité en se basant notamment sur les psaumes 39 (verset 4) et 139 (verset 16).


Vision de Jean Calvin

Pour Jean Calvin, Dieu est tout à fait conscient de notre besoin, et il a déjà déterminé comment il répondra à notre prière. Cela dit, la prière nous est bénéfique. Calvin a déjà écrit : “Il y a en effet une sorte de rapport entre Dieu et les hommes, par lequel, entrés dans le sanctuaire supérieur, ils se présentent devant lui et font appel à ses promesses, afin que, lorsque la nécessité l’exige, ils apprennent par l’expérience que ce qu’ils ont cru sur la seule autorité de sa parole n’était pas vain.” En d’autres termes, la prière aide notre foi en constatant la fidélité de Dieu à sa parole dans notre vie.

Pourquoi prier ?

Si Dieu ne change pas le cours des choses, car “tout est écrit”, prier peut d’une perspective humaine nous amener néanmoins plusieurs choses positives comme apporter à Dieu ses craintes, ses préoccupations, ses espoirs (et donc nous donner de la joie), ses rêves, sa colère, ses inquiétudes et toutes ses incertitudes. La prière nous maintient centrés sur le Christ comme moyen exclusif d’approcher Dieu. Pour résumer, la prière pourrait n’être “que” se mettre au diapason de Dieu.

Pour aller plus loin : lire Romains 8:26-27 (influence du Saint Esprit), Hébreux 4:16, 2 Cor 6:18, Eph. 2:18, and Romains 8:16.

Par Xavier Gruffat. Le 9 octobre 2021. Sources : pasteur Augustus Nicodemus, Quora.com

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 09.10.2021

Publicité