Publicité

THEOLOGIE – Mieux comprendre la vie de l’apôtre Paul

Ce dossier est une co-création avec la chaîne YouTube Fórum Teológico BR

SAO PAULO – ROMEParler de la vie et de l’impact de l’apôtre Paul dans un article comme ici est presque mission impossible, tant sa vie et ses écrits canoniques sont si denses. Nous vous présentons toutefois quelques informations utiles sur la vie de l’apôtre Paul.


Petit résumé :
– Paul pour les protestants ou Saint Paul pour les Catholiques est très probablement le plus grand évangéliste, le plus grand théologien (notamment par sa célèbre Carte aux Romains), le plus grand missionnaire et celui qui a créé et fondé le plus d’églises pendant le 1er siècle de notre ère. Paul est aussi connu sous son nom juif, Saul.
– Comme on peut lire dans Actes dans le Nouveau Testament, Paul qui était un juif zélé et persécutait les Chrétiens, a vu Jésus sur le chemin de Damas. Cela marque sa célèbre conversion au christianisme (lire davantage ci-dessous).
– Paul a écrit près de la moitié des livres du Nouveau Testament, comme la célèbre lettre aux Romains, qui a eu une énorme influence sur de grands théologiens comme Saint Augustin, Martin Luther ou Jean Calvin. On apprend beaucoup de la vie de Paul, grâce à Actes, un livre écrit par Luc (qui était son ami).
– Précisément, Paul est connu pour ses voyages missionnaires entre Israël, en particulier Jérusalem, la Turquie actuelle, la Grèce et Rome (lire davantage ci-dessous).
– Il est considéré comme l’Apôtre des gentils (non juifs), à la différence de l’Apôtre Pierre plus connu comme Apôtre des Juifs. Paul, pourtant juif, a effectivement aussi beaucoup axé son ministère sur l’évangélisation de non juifs comme des grecs ou romains, mais il a aussi beaucoup converti des juifs en prêchant dans de nombreuses synagogues.
– Paul, comme pharisien (par la suite ancien pharisien), avait une excellente connaissance de l’Ancien Testament (parfois appelé Tora).

Naissance, enfance et formation :
– Paul est né à Tarse, en Cilicie, dans une famille juive. La Cilicie était une ancienne province romaine. On estime qu’il serait né entre l’an 5 à 10 après Jésus-Christ. Pour information, certains historiens estiment que Jésus-Christ serait né réellement en l’an 4 avant J.-C.
Remarque : on parle de Paul, mais son nom de naissance était Saul. On ne sait pas très bien quand il a changé son nom juif de Saul vers son équivalent grec Paul. Dans ce dossier nous allons utiliser presque en exclusivité le terme de Paul.
– Il est parti ensuite dans son adolescence à Jérusalem pour étudier notamment la Tora (Ancien Testament actuel pour résumer) avec le rabbin Gamaliel. Paul est devenu avec le temps un pharisien.


Conversion ou révélation de Damas (un vrai tournant) – Arabie :
– Sur le chemin entre Jérusalem et Damas – en fait très proche de Damas, Paul a été touché par une lumière qui l’a rendu aveugle. Jésus lui est apparu et lui a demandé pourquoi il persécutait les Chrétiens (qui ne portaient pas encore ce nom à ce moment de l’histoire). Dans Actes 9:4 on peut lire : “Il (ndlr. Paul ou Saul) tomba par terre et entendit une voix lui dire : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? ». Puis au verset suivant : “Il (ndlr. Paul) répondit : « Qui es-tu, Seigneur ? » Et le Seigneur dit : « Moi, je suis Jésus, celui que tu persécutes“. On pense que cette conversion ou révélation est survenue en l’an 33 après J.-C.
Ananie qui vivait à Damas est allé trouvé Paul, qui était aveugle depuis 3 jours. Il a reçu cette révélation divine dans un songe. A Damas, Ananie lui a imposé les mains et lui a rendu la vue. Paul a reçu aussitôt le baptême.
– Après sa conversion spectaculaire et extraordinaire, Paul est parti pour l’Arabie où il est resté environ 3 ans (lire Galates 1 : 17-18), de l’an 33 à 36 après J.-C. L’Arabie n’était pas très bien définie à l’époque. Il existe plusieurs théories vers où il serait parti et pourquoi. Pour beaucoup de pasteurs et théologiens c’est pour être préparé par Dieu (Dieu trinitaire) comme des Prophètes de l’Ancien Testament.

Tarse :
Après son séjour en Arabie d’environ 3 ans, Paul est retourné dans sa ville natale de Tarse où il est resté une dizaine d’année, on estime peut-être de l’an 36 à 46 après J.-C.

Antioche :
En l’an 46 après J.-C. Barnabé est allé cherché Paul à Tarse pour le faire venir à Antioche.

Mort :
La Bible n’explique pas la mort de l’apôtre Paul. Mais on suppose qu’il a été exécuté à Rome, peut-être en l’an 64 ou après. Il est donc mort comme martyre.

Ecriture des lettres de Paul dans le Nouveau Testament – Informations utiles :
Classement par ordre chronologique :
Galates : lettre à destination des Galatiens (une région de l’actuelle Turquie) écrite peut-être en l’an 33 (après J.-C), des sources parlent aussi d’une écriture entre l’an 48 et 53. Lettre écrite par Paul à Corinthe ou à Antioche. Remarque : Galates est donc clairement la première lettre ou carte écrite par Paul. Mais dans la Bible elle n’apparaît pas en première position après le livre d’Actes des Apôtres, c’est la lettre aux Romains qui est positionnée juste après Actes.
1 Thessaloniciens et 2 Thessaloniciens : lettres à destination des Thessaloniciens (une ville) écrite en l’an 50 et/ou 51 (des sources parlent aussi de 51 ou 52). Lettres écrites à Corinthe.
1 Corinthiens : lettre à destination des Corinthiens (une ville) écrite peut-être en 53 (des sources parlent aussi de l’an 55). Lettre écrite à Ephèse.
Philippiens : lettre écrite à destination des Philippiens (une ville) écrite peut-être en 55 (des sources parlent aussi de l’an 61). Lettre écrite à Rome.
Philémon : lettre à écrite à destination de Philémon (une personne) écrite peut-être en 55 ou 56 (des sources parlent aussi de l’an 60). Lettre écrite à Rome. Remarque : Philémon est la dernière lettre de Paulo dans le Nouveau Testament, située juste avant le livre Hébreux.
Colossiens : lettre à écrite à destination des Colossiens (une ville) écrite peut-être en 55 ou 56 (des sources parlent aussi de l’an 60). Lettre écrite à Rome.
Ephésiens : lettre écrite à destination des Ephésiens (une ville) écrite peut-être en 55 ou 56 (des sources parlent aussi de l’an 60). Lettre écrite à Rome.
2 Corinthiens : lettre à destination des Corinthiens (une ville) écrite peut-être en 56 (des sources parlent aussi de l’an 55). Lettre écrite en Macédoine (probablement une région actuelle de la Grèce).
Romains : lettre à destination des Romains (la célèbre ville de Rome) écrite en 57. Lettre écrite à Corinthe ou Cenchrées.
1 Thimothée : lettre à destination de Thimothée (une personne) écrite peut-être entre les ans 63 et 65. Lettre écrite en Macédoine.
Tite : lettre à destination de Tite (une personne) écrite peut-être entre les ans 63 et 65. Lettre écrite en Macédoine.
2 Thimothée : lettre à destination de Thimothée (une personne) écrite peut-être entre les ans 67 et 68. Lettre écrite à Rome. Remarque : c’est la dernière lettre de Paul, on peut clairement lire dans le dernier chapitre qu’il sait que sa mort est proche. Même si c’est sa dernière lettre, 2 Thimothée n’est pas la dernière lettre de Paul dans le Nouveau Testament, comme on l’a vu le dernière carte est celle de Philémon.

Quelques éléments théologiques ou réflexions :
– Avant sa conversion, Paul (ici on devrait dire Saul) faisait partie de la grande élite juive, en étant membre du Synode. Après sa conversion on peut dire qu’il a perdu beaucoup de privilèges même s’il continuait en tout cas au début à être bien reçu dans les synagogues d’Asie (actuelle Turquie) ou de Grèce ainsi que de Macédoine. Souvent, il a aussi été chassé des synagogues.
– Paul qui était Juif était également citoyen romain et parlait le grec (la lingua franca ou l’anglais de l’époque). Il connaissait aussi très bien la philosophie grecque de son temps. Ce côté multiculturel lui a très probablement permis de toucher de nombreuses régions d’Europe et d’Asie comme la Palestine ou Israël, la Turquie actuelle, la Grèce, la Macédoine du Nord actuelle ou encore Rome et l’Italie.

Fête de Saint-Paul – Ville de Sao Paulo au Brésil :
L’apôtre Paul est célébré par certains chrétiens et notamment les catholiques chaque 25 janvier, il s’agit plus particulièrement de la fête de sa conversion (sur le chemin de Damas). Au Brésil à São Paulo (Saint Paul en français), le 25 janvier est un jour férié. Sao Paulo (ou São Paulo) est la plus grande ville du Brésil et de facto la plus grande ville de l’Occident “chrétien” avec plus de 12 millions d’habitants. Il y a une certaine ironie à ce que l’homme (Paul) qui a probablement le plus influencé l’Occident ait donné son nom à sa plus grande ville actuelle occidentale (sans inclure la banlieue, dans ce cas Mexico City est peut-être plus peuplé que Sao Paulo et sa région).

Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, Rome

Par Xavier Gruffat. Mise à jour le 5 avril 2022. Crédit photo : Xavier Gruffat (envoyé à Rome).
Références bibliographiques :
– Paul: A Biography, 2018, Nicolas Thomas Wright, HarperOne. Pour ce texte l’édition en portugais à été utilisée : Paulo, uma biografia.

Voir un débat sur Paulo datant de janvier 2022 (en portugais)

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 05.04.2022

Publicité