Publicité

THÉOLOGIE – Questions fréquentes sur Jean Calvin et le calvinisme

GENÈVE Cet article présenté sous forme de questions et réponses (en construction depuis novembre 2022) va essayer de répondre à certaines questions importantes de Jean Calvin et du calvinisme, appelé aussi théologie réformée. Le calvinisme considère la souveraineté de Dieu comme absolue.

PREDESTINATION – ELECTION


Qu’est-ce que la prédestination ?
La prédestination est une doctrine (enseignement) religieuse selon laquelle Dieu destine certaines personnes au salut par la seule force de sa grâce et voue les autres (quoi qu’elles fassent) à la damnation. La prédestination est une doctrine importante du calvinisme, mais aussi du jansénisme. Découvrez plus d’informations sur la prédestination dans la question et réponse ci-dessous.

Qui a inventé en premier le concept de prédestination dans le christianisme, est-ce Jean Calvin ?
Non, il n’était pas le premier.
On peut remonter tout d’abord à l’Apôtre Paul qui écrit dans sa lettre aux Ephésiens chapitre 1, aux versets 4 et 5 : “En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés, selon le dessein bienveillant de sa volonté…”.
Ensuite Saint Augustin écrivait au 4ème siècle après J.-C. dans son oeuvre La Graçe : “Personne n’a pu argumenter contre la prédestination que, selon les Saintes Écritures, nous défendons, si ce n’est en commettant une erreur.” Saint Augustin a notamment combattu Pélage qui pensait que l’être humain était capable de mériter son Salut.
Saint Augustin faisait comme Jean Calvin une importante distinction entre l’église visible, qui inclut autant les élus que les réprouvés (non élus), et l’église invisible qui inclut seulement les élus.
Il faut savoir que pendant des siècles, donc après le 4ème siècle, le concept de prédestination était dormant1. Il a ressurgi au 14ème siècle avec l’Ecole Augustinienne Moderne avec notamment les théologiens Gregory Rimini (mort en 1358) et Hugolino de Orvieto (mort en 1457 environ). Ces deux intellectuels enseignaient la doctrine de la double prédestination absolue, c’est-à-dire que certains sont destinés à la vie éternelle et d’autres à l’enfer éternel, sans aucune référence ou influence aux mérites (ou manque de mérites). D’un point de vue théologique, les verset 11 et 12 du chapitre 9 de la carte aux Romains de Paul permet d’aller dans ce sens : “…car les enfants n’étaient pas encore nés et ils n’avaient fait ni bien ni mal, pourtant – afin que le dessein de Dieu demeure selon l’élection qui dépend non des oeuvres, mais de celui qui appelle – il fut dit à Rébecca : L’ainé sera asservi au plus jeune, selon qu’il est écrit : j’ai aimé Jacob – Et j’ai haï Esaü.”

Est-ce que Jean Calvin a beaucoup écrit sur la prédestination ?
Non, et comme on l’a vu à la question précédente, la doctrine de la prédestination est surtout développée par l’Apôtre Paul puis par la suite Saint Augustin.

Comme définir l’élection (celui ou celle qui est élu/e) et quel est le rôle de Jésus-Christ ?
L’élection est une proposition immuable de Dieu. La décision de Dieu des personnes élues est une pure grâce. Les personnes élues ne sont pas mieux ou plus dignes que les autres, mais impliquées dans la même misère. Le Salut passe par la mort et la résurrection de Jésus Christ, Dieu nous a choisi (élu) en Jésus Christ. Dans Actes chapitre 4, verset 12 Pierre dit : “Le Salut ne se trouve en aucun autre [Jésus Christ] : car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.” On peut aussi rappeler Ephésiens chapitre 1, verset 4 : “En lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui. Dans son amour, il nous a prédestinés par Jésus-Christ à être adoptés.”
Cela signifie que l’élection ne passe pas seulement par un décret de Dieu mais aussi par le sacrifice de Jésus-Christ.

Qui est élu ?
Est élu celui qui est touché mystérieusement par Dieu à un moment de sa vie pour désirer être sauvé2. Le processus du salut commence au ciel, dans l’éternité de Dieu, avant la création du Ciel et de la Terre, avant que le Verbe (Parole ou Logos) se fasse chaire (lire par exemple le prologue du chapitre 1 de Jean).


Est-ce qu’il y a une différence entre les termes prédestination et élection ?
Le terme prédestination est plus ample et élection est plus spécifique3. Mais les deux ont la même importante. La prédestination concerne le contrôle absolu de l’histoire humaine, de l’église, de la civilisation et de la création. L’élection concerne la doctrine du salut (sotériologie). On peut dire que l’élection est le point culminant (climax) de la prédestination. On peut aussi résumer ainsi : dans la prédestination, Dieu est le Seigneur de l’Histoire, et dans l’élection, Dieu est le Seigneur du Salut.

GRÂCE

Quelle est l’influence de la grâce dans le calvinisme ?
Dans la théologie calviniste l’homme est mort, il est dans le péché et seulement par la grâce de Dieu il croit. Les théologiens calvinistes enseignent que le péché affecte tellement la nature humaine qu’elle est incapable même d’exercer la foi en Christ par sa propre volonté. Si l’on dit que les gens conservent leur volonté, en ce sens qu’ils pèchent volontairement, ils sont incapables de ne pas pécher en raison de la corruption de leur nature due au péché originel. Les chrétiens calvinistes croient que Dieu a prédestiné (lire les questions ci-dessous pour mieux comprendre le concept de prédestination) certaines personnes à être sauvées et que d’autres ont été prédestinées à la damnation éternelle (concept ici de double prédestination). On parle aussi de souveraineté absolue de Dieu. Le calvinisme s’oppose dans la théologie protestante principalement à l’arminianisme (laissant plus de liberté à l’homme, concept de prescience).

MAX WEBER ET SOCIOLOGIE

Pourquoi Max Weber voyait surtout dans le calvinisme le succès du capitalisme américain ?
Pour résumer la pensée de Max Weber et probablement un peu la simplifier, un des problèmes des Calvinistes est qu’ils ne savent pas s’ils sont sauvés ou non, s’ils font parties du peuple Elu (Sauvé), c’est le fameux concept de la prédestination (lire davantage les questions fréquentes ci-dessus). Par conséquent, notamment aux Etats-Unis, de nombreux Calvinistes (Puritains en particulier) ont travaillé durement notamment au 19ème siècle et les siècles d’avant. Le succès dans leurs affaires était la preuve qu’ils étaient sauvés. Une grande force de travail était ou est un moyen de louer Dieu. L’idée était aussi que l’enrichissement pour soi n’était pas une fin en soi mais que l’argent doit être redistribué à la société. Ces personnes avaient une attitude austère et plutôt hostile à tous les plaisirs, mais il y a aussi plusieurs mythes à ce sujet. Par exemple, certains puritains consommaient de l’alcool et n’étaient pas contre la sexualité au sein du mariage. Cela dit, on comprend bien qu’une personne riche qui ne profite pas beaucoup ou très peu de son argent – concept d’ascèse – mais le redonne à la société contribue logiquement à l’enrichissement de toute un pays (ici les Etats-Unis) ou une société. Il faut noter que la plupart des spécialistes s’accordent sur le fait que le calvinisme a surtout et directement influencé les Etats-Unis aux 16ème, 17ème, 18ème siècle et voire le 19ème siècle mais plus après ou seulement de façon marginale, sans prendre en compte les concepts jungiens plus subjectifs d’inconscience collective.

Lire aussi : Théologie : mieux comprendre le Salut dans le Calvinisme – influence pour Van Gogh

Le 5 novembre 2022. Par Xavier Gruffat. Sources : mentionnées dans l’article, émission brésilienne Vejam Só!

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

  1. LENZ CÉSAR, Elben M.: Sou eu, Calvino – Conversas com o reformador, uma biografia, Viçosa (MG, Brésil), Editora Ultimato, 2014
  2. LENZ CÉSAR, Elben M.: Sou eu, Calvino – Conversas com o reformador, uma biografia, Viçosa (MG, Brésil), Editora Ultimato, 2014
  3. LENZ CÉSAR, Elben M.: Sou eu, Calvino – Conversas com o reformador, uma biografia, Viçosa (MG, Brésil), Editora Ultimato, 2014
Observação da redação: este artigo foi modificado em 05.11.2022

Publicité