Publicité

Mieux comprendre C. S. Lewis, le plus grand intellectuel chrétien du 20ème siècle

Clive Staples Lewis, plus connu sous le nom de C. S. Lewis, est probablement l’intellectuel chrétien le plus influent du 20ème siècle. C’est la grande star de l’apologétique, c’est-à-dire la défense logique (raisonnée) de la foi chrétienne. L’auteur du Monde de Narnia est né en Irlande du Nord à Belfast en 1898 dans une famille de la bourgeoisie protestante (anglicane) et mort en Angleterre à Oxford en 1963 à l’âge de 64 ans. C. S. Lewis a comme intellectuel traversé une bonne partie du 20ème siècle. Son influence sur le christianisme (non orthodoxe) continue à être gigantesque. Il est notamment connu pour la phrase suivante qui est un trilemme : quiconque se réclame être Dieu comme Jésus doit être soit un fou, soit un menteur, ou effectivement, Dieu. Il s’inspire ici de G. K. Chesterton.

Vie familiale tragique


En 1908, alors qu’il n’a que 10 ans, sa maman meurt d’un cancer. Cet événement tragique marquera logiquement sa vie et influencera sa vie spirituelle pour les années à venir en le faisant s’éloigner de Dieu notamment pendant ses douloureuses années dans différents internats. Pendant l’adolescence, il perd la foi. Bien plus tard, sa femme rencontrée à un âge avancé mourra d’un cancer dans un autre événement dramatique.

Première Guerre Mondiale

Il participe à la Première Guerre mondiale mais est blessé. Il voit la mort de près et continue à s’interroger sur l’existence de Dieu.

Conversion au christianisme – 1931

À la suite d’un long cheminement qui le fait passer de l’athéisme au théisme pendant quelques années puis au christianisme, qui avait commencé à la fin de ses études universitaires, C. S. Lewis se reconvertit ou se convertit en 1931. C. S. Lewis était professeur dans la très prestigieuse université d’Oxford. Certains collègues professeurs chrétiens (catholiques surtout) de cette institution et actuellement très célèbres comme G. K. Chesterton et J. R. R. Tolkien (auteur notamment du Seigneur des anneaux) ont influencé sa conversion au christianisme. Il était anglican mais a toujours milité ou en tout cas défendu un christianisme unifié, qu’il qualifie de pur et simple. Il est donc resté scrupuleusement non confessionnel dans ses écrits apologétiques. Par la suite il deviendra aussi professeur de dans la grande université anglaise, Cambridge.


Excellent livre : “Les fondements du Christianisme”

Un livre excellent pour mieux connaître le christianisme est : “Les fondements du Christianisme” (en anglais : Mere Christianity, c’est-à-dire Simple Christianisme, publié en 1942). À l’origine, il s’agit de chroniques radiophoniques sur le christianisme accordées à la BBC dans des émissions religieuses au cours de la Seconde Guerre mondiale. C’était une période avec forcément beaucoup d’anxiété pour le peuple britannique. Il a voulu essayer d’expliquer pourquoi le christianisme peut être une source d’apaisement et d’espérance. On apprend notamment c’est qu’est le christianisme pur et simple avec : la Création, la Chute, l’Incarnation, la Résurection, la Seconde Venue et les 4 dernières choses (mort, jugement, paradis et enfer). Il développe dans un style un peu complexe de nombreux thèmes : libre choix, loi naturelle, le danger de l’orgueil (le pire des péchés) ou le rôle de l’Eglise pour attirer les hommes au Christ. Selon C. S. Lewis, Jésus n’est pas une petite tache mais une teinture qui colore tout. Il recommande dans ce livre aussi d’accepter les principales doctrines du christianisme.

Monde de Narnia

Le Monde de Narnia (en anglais : The Chronicles of Narnia) ou au Canada Les Chroniques de Narnia est une œuvre littéraire en sept tomes de C. S. Lewis. Elle est considérée comme un classique de la littérature mondiale pour enfants et est son œuvre la plus connue. Il aurait écrit ces livres pour enfants, car il estimait qu’à cette époque il n’y avait pas beaucoup de littérature de qualité. Les tomes ont été écrits entre 1949 et 1954 et parus de 1950 à 1956. La série emprunte, en plus de nombreux thèmes chrétiens, des personnages et des idées à la mythologie grecque, turque et romaine, ainsi qu’à des contes traditionnels britanniques et irlandais. L’origine du nom de Narnia découle d’une ville en Italie, appelée aujourd’hui Narni, et en latin Narnia. L’univers créé par C. S. Lewis possède un dieu unique : Aslan. Il est notamment représenté sous la forme d’un lion qui meurt puis ressuscite, une claire analogie avec Jésus-Christ. Le Monde de Narnia a également été adapté à plusieurs reprises au théâtre et surtout au cinéma par les studios Disney.

Le 2 avril 2024. Par Xavier Gruffat. Sources : Programme brésilien Vejam Só de mars 2024, consacré à C. S. Lewis, page Wikipedia en français sur C. S. Lewis

Est-ce que cet article ou dossier était utile ?

Observação da redação: este artigo foi modificado em 03.04.2024

Publicité